search

Accueil > Enseigner avec le numérique > Systèmes d’information géographique > De l’intérêt des systèmes d’information géographique

De l’intérêt des systèmes d’information géographique

Géomatique et enseignement de l’histoire-géographie

jeudi 15 octobre 2009, par Cécile De Joie

Depuis les années 1980/90, les entreprises, les services publics, les chercheurs, recourent à des outils beaucoup plus ambitieux : les SIG (Systèmes d’Information Géographique). Véritables outils d’aide à la décision, ils fonctionnent comme un outil interactif, en aidant l’utilisateur à construire étape par étape sa démarche d’analyse. Pour résumer grossièrement, il nous semble que la logique sous-jacente aux SIG présente un double intérêt pédagogique :
  • L’espace géographique traité est pris dans toutes ses dimensions : localisation exacte (latitude/longitude), caractères physiques (relief/climat/hydrologie/sols/écosystème, etc.), transformations humaines (peuplement, constructions, réseaux de transports, activités agricoles et industrielles, etc.). c’est un moyen privilégié pour intégrer toutes les dimensions de l’objet étudié.
  • Le fonctionnement du SIG par couches que l’on peut ajouter successivement, enlever, combiner, etc. permet une approche hypothético-déductive. Donc une démarche qui se construit étape par étape en vérifiant chaque hypothèse par la prise en compte de tel ou tel niveau d’analyse spatiale. La fonction de requête spatiale offerte par tous les SIG est à cet égard particulièrement intéressante

Pour aller plus loin dans la réflexion sur l’usage de la géomatique en classe, lire l’article de Sylvain Genevois dans les Cahiers pédagogiques (Février 2008) :
Quelques références (non exhaustives) aux travaux des collègues aux niveaux national et académique :

Géomatique INRP : http://eductice.inrp.fr/EducTice/projets/geomatique

Des pages SIG dans les sites académiques :