search

Accueil > Se documenter > Bourgogne > La photothèque > Une rue de la cité ouvrière Saint-Gobain à Chalon-sur-Saône

Une rue de la cité ouvrière Saint-Gobain à Chalon-sur-Saône

jeudi 18 septembre 2008, par F. Lefeuvre

Au bout de la rue, une maison. Derrière : l’usine Saint-Gobain, avec ses hautes cheminées. Une usine construite en 1912 à la périphérie de Chalon-sur-Saône : entre ville et campagne, d’où venaient la majorité des ouvriers.

1913 : naissance de la Cité Saint-Gobain. Pour rapprocher les salariés de leur lieu de travail et ainsi empêcher tout retard ; pour surveiller les faits et gestes des ouvriers au travail et après ; pour perpétuer une tradition paternaliste des rapports entre patrons et ouvriers.

Le salarié choisit sa maison en fonction de l’argent qu’il gagne et du nombre d’enfants qu’il a. Les habitations se ressemblent, de manière subtile. Ainsi, le long d’une rue, deux maisons côte à côte sont différentes mais une maison d’un certain type est la même que celle qui est en face. Quelques-unes ont un étage, d’autres pas.

Aux limites du terrain sur lequel est construit chaque pavillon, pas de barrière, pas de clôture. Dans la rue, des arbres dits d’alignement délimitent chaque parcelle. Devant la maison, un petit carré aménagé avec des fleurs, une allée qui mène au perron ; derrière, un jardin potager, pour cultiver des fruits et légumes.

Depuis les années 1960, beaucoup d’ouvriers ont quitté la Cité Saint-Gobain pour des habitations à loyers modérés, plus modernes et sans doute moins chères. Le nombre des salariés a aussi augmenté et il n’était pas possible de tous les loger dans le quartier...

Quelques sites Web pour aller plus loin

L’histoire de la fabrication du verre sur le site Saint-Gobain : http://fr.saint-gobain-glass.com/b2c/default.asp?nav1=pr&nav2=fabrication
L’analyse de quelques photographies d’une cité ouvrière : http://www.histoire-image.com/histoire/cite%20ouvriere/cite%20ouvriere.html
Le patrimoine industriel de la Saône-et-Loire répertorié sur le site du Ministère de la culture (curieusement la Cité ouvrière chalonnaise n’en fait pas partie...) : http://www.culture.gouv.fr/documentation/memoire/LISTES/merimee/patrimoine_industriel.html