search

Accueil > Enseigner > Géographie > Habiter > Porter un regard critique et document : proposition de séance dans une étude (...)

Porter un regard critique et document : proposition de séance dans une étude de cas habiter la ville, Ouagadougou.

mardi 5 juillet 2011, par C.Sauge

Les documents sont largement utilisés dans nos cours, tant en histoire qu’en géographie ou en éducation civique. Document d’accroche, illustration du cours magistral, objet de l’apprentissage méthodologique, le nombre souvent important des documents peut conduire l’élève à un rapport routinier au document, habitué à y prélever des informations, il risque de perdre de vue le statut de source et ne jamais envisager que le document puisse être critiquable, donc critiqué et confronté. Or c’est un des enjeux majeurs de nos disciplines. Nous en sommes convaincus, mais ce rapport au document est pour nous implicite et rarement explicité aux élèves.

Quels objectifs pouvons nous attendre d’un élève concernant l’esprit critique qui est une des compétences du socle commun ?

Ce que disent les grilles de référence pour l’évaluation et la validation des compétences du socle commun pour la compétence 5 :

Compétence 5 : la culture humaniste

Domaine : Faire preuve de sensibilité, d’esprit critique, de curiosité

Item : Etre capable de porter un regard critique sur un fait, un document, une oeuvre

Explicitation de l’item :

L’élève maîtrise en étant guidé, les étapes de l’analyse de documents de nature variée (texte, carte, image, oeuvre). Il est capable d’un minimum de recul critique par rapport aux documents qu’on lui soumet. Il sait qu’il est souhaitable de porter un regard distancié sur le réel et a les moyens (connaissances, méthodes) de le faire, à son niveau de collégien.

Indications pour l’évaluation :

Il sait présenter les documents, repérer les informations demandées et les mettre en relation, développer une approche critique à leur propos.

Il est capable de croiser différents documents en hiérarchisant les informations, en confrontant les informations ou les points de vue.

Il sait raisonner à partir d’informations identifiées en mobilisant ses connaissances.

Il est capable de développer une activité intellectuelle autonome en formulant des

hypothèses et en cherchant à y apporter des réponses.

La critique et la confrontation de la source sont assez habituelles dans nos pratiques en histoire, en revanche elles ne sont pas systématiques en géographie. Les documents nous permettent d’aborder les notions de base et de construire un raisonnement. Mais n’est-il pas important aussi de profiter de certaines études de cas pour former l’esprit critique de nos élèves ?

Les objectifs du socle commun de compétences sont attendus en fin de 3ème , il y a donc une progression de ces apprentissages depuis la 6ème . Comment développer l’esprit critique des élèves de 6ème en géographie ?

Exemple de situation d’apprentissage en géographie 6ème pouvant développer l’esprit critique : habiter la ville

En 6ème, les élèves ont tendance à aborder les documents comme des sources « sûres », le développement de l’esprit critique est à travailler progressivement. Les élèves de 6ème ne peuvent confronter et critiquer des documents s’ils ne sont pas guidés. Nous devons donc conduire la démarche qui les amènera à remettre en cause le message du document. C’est pourquoi la séance proposée en exemple est guidée par un questionnement précis.

Cette séance est intégrée dans une étude de cas sur Ouagadougou.

Les élèves ont au préalable étudié 3 paysages de la ville : un quartier périphérique d’habitat spontané, le centre-ville et un nouveau quartier de villas de luxe « Ouaga 2000 » cette étude a été accompagnée d’un texte sur les conditions de vie (l’ensemble des documents est tiré du manuel Nathan 6ème, 2009)

Ont déjà été abordées les notions d’étalement urbain, d’exode rural et de ségrégation spatiale.

Cette séance est l’occasion d’étudier une solution proposée pour résoudre les problèmes urbains en la remettant en cause afin de développer l’esprit critique des élèves.

TICE : 

La séance peut s’appuyer également sur le site : http://www.projetzaca.bf/

Elle peut être réalisée en salle multimédia ou en classe avec vidéoprojecteur selon les objectifs retenus et le temps consacré. Elle peut aussi se centrer sur le manuel, le professeur pouvant apporter les compléments de manière magistrale.

 

Objectifs de la séance et problématique :

Comprendre quels sont les objectifs du projet ZACA et à qui il est destiné. Sa réalisation peut-elle améliorer la vie de tous les habitants de Ouagadougou ?

Le questionnement se déroule en deux temps : la première partie est une étude du document permettant d’en comprendre le message, la seconde partie aborde le document de manière critique afin de modifier, éventuellement l’interprétation des élèves. Ceci permet à certains d’entre eux d’exprimer d’ailleurs spontanément leur esprit critique, à la fin de la première étape. 

 

Voir document joint pour le questionnement, les documents...