search

Accueil > Enseigner > Géographie > La mondialisation et les développements : des espaces > Une approche de la mondialisation : "l’Indien Geek"

Une approche de la mondialisation : "l’Indien Geek"

jeudi 15 septembre 2011, par J-F Boyer webmestre

Au mois de juillet dernier, un article de Courrier International était consacré à un chef indien d’Amazonie. Le titre de l’article était :"le combat de l’Indien geek". Par ailleurs, j’étais aussi en train de lire un chapitre de l’ouvrage sous la direction de Jacques Lévy L’invention du monde. Les jours de pluie sont propices à la lecture même en été !

Pour lutter contre la déforestation, le chef Almir a utilisé Internet et des smartphones. J’ai donc choisi cette histoire pour introduire la mondialisation en 4e et en profiter pour montrer les réseaux invisibles, les nouvelles technologies et construire un pont avec le développement durable vu en 5e. 

Problématique :

Que signifie la mondialisation ? 

Démarche :

Cette activité est réalisée avec Google Earth et des extraits tirés de Courrier international, du Spiegel qui reprend aussi cette histoire. 

Les élèves doivent compléter une fiche la première heure en salle informatique. La seconde heure est consacrée à une correction et à l’étude d’extrait tiré de l’Invention du Monde pour construire une conclusion, à savoir définir la mondialisation comme un espace multiple de lieux visibles, invisibles et d’acteurs en perpétuelle évolution qui se connectent et s’échangent de plus en plus dans l’espace monde. 

Il est intéressant de voir que malgré l’internet ou les smartphones, le chef indien éprouve aussi le besoin de se déplacer et de se rendre sur place pour rencontrer les gens. Internet est un lieu dans la mondialisation, un parmi d’autres... Il témoigne des multiples types d’échanges.

Les leçons suivantes montreront que cet espace n’est pas encore un mais constitué de territoires.

Socle commun : 

repérer les informations dans un texte (lire)

utiliser les fonctions principales d’un outil (Google earth)

Tice :

Google Earth et vidéo-projecteur ; salle informatique

 Bilan : il est impératif de lire tous les documents (15 minutes de lecture) avant de répondre aux questions. Il faut que les élèves aient une vue d’ensemble avant de répondre aux questions.

En une heure, ils répondent aux premières questions (pour certains groupes) , les autres doivent terminer à la maison. 

Cela demande de l’ordre, de la méthode et de la réflexion. Les élèves qui manipulent Google Earth depuis l’année dernière voire depuis la 6e vont beaucoup plus vite.