search

Accueil > Enseigner > Géographie > Habiter > Heudelet 26, un projet d’éco quartier à Dijon étudié avec Edugeo (...)

Heudelet 26, un projet d’éco quartier à Dijon étudié avec Edugeo :

Classes de seconde, première en Lycée. Classes de sixième et de troisième au Collège.

lundi 5 décembre 2011, par Mathieu Chartier

Problématique :
Par quoi les anciens établissements militaires de Dijon sont-ils remplacés ? En quoi ce programme urbain répond-t-il aux impératifs de développement durable ?

Insertion dans les nouveaux programmes de seconde et de première ou au Collège :

En classe de seconde, dans le thème 3 « Aménager la ville », il s’agit d’aborder cette question sous l’aspect « Villes et développement durable ». Dans le cas d’une ville moyenne telle que Dijon, on peut ici approcher les questions de transport, de densification, des services publics (Comadi) ainsi que la requalification de ce quartier. On observe la fabrication du tissu urbain par strates successives de bâtiments, de rues, d’espaces publics (ou non) avec de nouveaux usages.

« La France en villes », (nouveau programme de première), il peut s’agir d’un exemple de politique de la ville qui vise à densifier et dynamiser des quartiers proches du centre. On peut relever une certaine diversité fonctionnelle et sociale même si le projet n’est pas encore sorti de terre pour Heudelet 26. Cet exemple montre aussi la montée en puissance des communautés urbaines, ici le « Grand Dijon », avec un programme immobilier ambitieux.

La question des transports peut être aussi employée comme fil conducteur avec le tramway qui empruntera l’avenue du Drapeau. Ce TCSP (Transport en Commun en Site Propre), apparait comme un projet structurant. Les quartiers riverains font l’objet de profondes rénovations. Il s’agit aussi d’envisager, d’une manière plus générale, la question des nouvelles mobilités.

Pour le Collège, en adaptant le projet en fonction du niveau des classes, on peut également l’utiliser. En sixième, dans la partie "Habiter la ville", on peut, par exemple, décrire le paysage urbain pour saisir les transformations des quartiers concernés. Pour le niveau cinquième, la question du développement durable peut-être abordée avec ce support d’étude. Enfin, avec les classes de troisième l’étude des aires urbaines peut être construite avec l’exemple du Grand Dijon.

Objectifs pédagogiques envisageables :

Temps nécessaire : 2 voir 3h dont au moins la moitié ou les élèves sont en autonomie devant leurs postes informatiques. Prévoir l’impression du croquis final ou l’enregistrement sur session et/ou clé USB élève.

Savoirs-faire : afficher des cartes et photographies aériennes pertinentes, manipuler les outils de croquis d’Edugeo à aboutir à un croquis de synthèse simple, qui montre l’évolution de ce quartier. Insertion d’images, de liens avec cet outil.

Compétences évaluées :

-Maîtrise d’outils informatiques de base,
-Utiliser un globe virtuel tel qu’Edugéo,
-Mobiliser, sélectionner et croiser des informations pertinentes,
-Développer sa réflexion dans un espace donné en utilisant différentes échelles de compréhension,
-Réaliser un croquis de synthèse avec les outils d’Edugéo.

Conditions préalables :

Afin de me dispenser d’un mode d’emploi (tutoriel) à destination des élèves, je leur montre au préalable les manipulations de base pour se débrouiller avec Edugéo. (Affichage des cartes et photos aériennes, mode croquis, dessiner un objet, insertion d’une image ou d’un lien, enregistrement…). Cependant une telle séance ne peut s’envisager qu’avec des effectifs réduits d’une quinzaine d’élèves. Cela permet de répondre aux diverses questions qui ne manqueront pas d’être posées au cours des séances.

La démarche :

Demander aux élèves d’ouvrir une session Edugeo. Aller sur la zone pédagogique de Dijon.

Démarrage : Sélectionnez à gauche la couche carte IGN (topographique). Au nord de Dijon, recherchez la voie qui relie le centre-ville et le quartier de la Toison d’Or (sud-nord). Il s’agit de l’avenue du Drapeau, en mode croquis, matérialisez-la d’un trait rouge.

Le long de cet axe, recherchez les anciennes casernes militaires… (zone pédagogique de Dijon, couche carte 1962 + photographie aérienne 2000-2005.) Passez en mode croquis puis détourez, avec un figuré de surface, les deux ilots des casernes. Laquelle est Heudelet ? Décrivez cette emprise militaire dans Dijon. (Bâtiments, espaces libres, densité, surface…)

Repérez le bâtiment qui est devenu le siège de la Comadi. Comment perçoit-on sa réhabilitation sur les deux images aériennes les plus récentes ?

Comment mettre en valeur la réhabilitation de la caserne ? Recherchez deux images de la caserne Heudelet à deux époques différentes sur ces sites référencés :
 http://dijon1900.blogspot.com/2009/08/la-caserne-heudelet.html
 http://histoire-geographie.ac-dijon.fr/phpwebgallery/index.php?/category/342
Puis insérez-les dans l’interface croquis. Complétez la légende.

Le cadastre permet de comprendre l’enjeu que représente
ces « dents creuses » libérées près du centre-ville après le départ de
l’armée au début des années 2000 (Junot = 9,3ha, Heudelet environ 3
hectares).



La poussée urbaine du XXème siècle :  Elle peut être facilement mise en valeur par l’activation de la couche « carte d’Etat-Major » qui date du milieu du XIXème siècle. On constate alors que les casernes n’existaient pas, l’avenue du Drapeau était la route de Langres, Vaillant marquait la limite avec l’espace rural. Heudelet date de 1879. On peut noter aussi les remparts encore visibles au nord de Dijon.


Questions proposées aux élèves :

Où se situe, vers 1850, les emplacements qui recevront les casernes Junot et Heudelet ? Quand fût construite la caserne Heudelet ? Pourquoi ?


Pour mettre en valeur la croissance urbaine, on peut afficher aussi les surfaces bâties sur la carte d’Etat-major que l’on utilise comme fond en transparence.

Les transports :
tracé général tram : http://www.letram-dijon.fr/assets/images/projet_sur_toute_la_ligne/trace_amenagements/projet_trace_tram_dijon2.jpg
Le tracé planche par planche :
http://www.letram-dijon.fr/fr/le-projet-sur-toute-la-ligne/le-trace-et-ses-amenagements/le-trace/les-planches-du-trace

Un quartier qui se voudra exemplaire et qui sera bien desservi par les transports « doux » :

L’insertion du quartier dans le tissu urbain : on peut parler de requalification urbaine avec un espace décisionnel local, la Comadi, qui remplace un établissement militaire. Il s’agit aussi de communiquer sur le développement durable ! Heudelet 26 se trouvera juste derrière le Grand Dijon…
http://www.dijon-heudelet26.com/

Cette grande proximité entre l’éco quartier et le Grand Dijon peut être analysée par les élèves eux-mêmes. Pourquoi ne pas leur donner la légende, à eux de repérer les objets sur l’image aérienne ou la carte.

En quelques lignes ils peuvent alors tirer les enseignements qui s’imposeront à leurs yeux.