Accueil  >  Enseigner  >  Géographie > Un lieu de commandement : Tokyo métropole mondiale

Rubrique Habiter

Un lieu de commandement : Tokyo métropole mondiale

Le 15 février 2012 - J-F Boyer webmestre

Ce travail propose une étude de Tokyo pour définir cet espace comme une métropole. Des planches de manga sont étudiées dans les activités.

Pour étudier Tokyo et la définir comme une métropole mondiale, j’utilise des cases réalisées dans différents mangas, en particulier représentant le quartier de Shinjuku. J’ai réalisé une animation flash proposant une étude du manga dans le cadre de l’histoire des arts et la ville-métropole de Tokyo. 

Pour définir la métropole, la lecture de l’ouvrage de Ludovic Halbert,"L’avantage métropolitain " a été la source principale de mon travail, en particulier pour la séance 3. 

Tokyo concentre de nombreuses activités, mises en lien les unes avec les autres. On y retrouve la modela finance (bourse de Tokyo) et des grands groupes industriels et financiers puissants comme Sony, des centres de recherchesla culture (avec les mangas par exemple), la politique

Ainsi, la métropole dispose de multiples ressources (main d’œuvre, matières premières, capital...) riches et variées, spéciales ou rares. La métropole est comme un "écosystème" qui mobilise par de multiples liens ou intermédiaires ces ressources, associées à une variété et une richesse des connections

​Pour l’auteur la métropole ne peut pas être définie uniquement par la rareté ou la spécificité d’activités, mais par la capacité de multiples intermédiaires à être en lien et à construire des liens entre des ressources variées et localisées dans la métropole, sa région, les autres métropoles, le monde. (voir en particulier le chapitre II).

Je cite : "L’avantage métropolitain tient non seulement à la mobilisation de ressources hétérogènes nombreuses, mais aussi à la capacité de l’écosystème à s’enrichir de ressources construites ailleurs. La conjonction de la très grande conductivité matérielle, d’une culture cosmopolite partagée et de la présence d’acteurs branchés dans des circulations extrarégionales y contribue".

Cette multiplicité de liens, de réseaux, d’acteurs/ressources (grandes entreprises, otaku, intermédiaires...) ne doivent pas masquer la notion de territoire. Le réseau internet a besoin de lieu : les serveurs ! Sur les notions de réseaux et de territoires voir par exemple les travaux de L.Carroué et ceux de Pierre Veltz.

La base créée par Jean-Christophe Jost offre la possibilité de conserver des repères de Google maps et Street view. (voir : http://www.icipay.com/sv/public.php?action=liste_vues_total ). J’ai trouvé intéressant de montrer aux élèves que les mangakas représentent réellement Tokyo dans leurs planches. 

Enfin, je tiens à remercier les éditeurs qui ont accepté la publication des quelques cases dans ce flash. De plus, ils m’ont donné quelques titres en rapport avec des vues de Tokyo.

Problématique : Pourquoi peut-on dire que Tokyo est une métropole mondiale ?

Démarche : 

Séance 1 : le manga, histoire des arts (en salle informatique). Correction. 

NB : une élève a présenté avec moi les types de manga...

Séance 2 : le quartier de Shinjuku (2h)

Remplir un tableau et classer des informations (aménagements - fonctions/activités- mobilité/communication). Comparaison entre les cases mangas et l’image dans google street.

Construction d’un croquis et conclusion : 

Conclusion : Shinjuku est un quartier de Tokyo séparé en deux par sa gare, la plus importante de Tokyo avec près de 2 millions de personnes chaque jour. A l’ouest s’organise un CBD, un centre des affaires reconnaissable avec ses gratte-ciel où l’on retrouve des grandes sociétés, comme Mitsui ou encore le pouvoir politique avec la mairie de Tokyo. A l’est, on peut voir les quartiers où se retrouvent entre autre les salary men autour des bars à Karaoké et des grands malls ou centres commerciaux éclairés la nuit par les néons et les panneaux publicitaires (ex : Studio Alta). La gare n’est pas seulement un espace de transports mais c’est aussi un lieu de loisir, de commerce (magasins Seibu ou Uniqlo par exemple, de logement et d’affaire). Shinjuku est le vice centre de Tokyo. Il est organisé par et pour les mobilités : communications et transports.

Séance 3 : Tokyo, une métropole mondiale.

Cette séance est menée sous la forme d’une enquête en salle informatique. Les élèves doivent rechercher des définitions et des informations sur des phénomènes de sociétés (otaku, kawaï...), des lieux (Akihabara,Tsukuba...) et s’interroger sur les liens entre ces informations. Ils doivent arriver à comprendre ce qu’est une ville métropole (de multiples ressources et de multiples liens dans la ville). 

Pour l’année 2013, j’ai opté pour un travail pour une étude de la biographie du créateur de Dragon Ball Z associé à une image du club Séga à Akihabara et un texte sur Tsukoba. L’objectif reste le même à savoir montrer les multiples liens entre les multiples acteurs. La richesse et la variété des activités, des acteurs, des aménagements...L’idée est de bien montrer qu’une métropole ce n’est pas seulement des activités puissantes ou rares mais une multitude de liens.

Conclusion : 

Tokyo concentre de nombreuses activités mises en lien les unes par rapport aux autres. On y retrouve la mode, la finance (bourse de Tokyo et grands groupes industriels et financiers puissants comme Sony ), des centres de recherches, la culture ( avec les mangas par exemple), la politique

Ainsi, la métropole est composée de multiples ressources (main d’œuvre, matières premières, capital...) riches et variées, spéciales ou rares. La métropole est comme un écosystème qui mobilise par de multiples liens ces ressources.

Séance 4 : Des métropoles ou l’archipel mégalopolitain

Cette séance avec différentes cartes, en cours dialogué montre les liens entre les métropoles et les territoires, nettement plus élevé entre certaines métropoles.

Capacités/compétences :

Séance 2 : décrire ; s’informer et se documenter avec un logiciel de navigation ; construire un croquis ; 

Séance 3 :s’informer et se documenter avec un logiciel de navigation ; expliquer

Séance 4 : lire et pratiquer différents langages.(cartes)

TICE : flash - salle informatique - internet - vidéo-projecteur

Bibliographie : voir les adresses dans le flash. 

L.Carroué, Géographie de la mondialisation, ArmandColin, 3e édition 2011

L.Halbert, L’Avantage métropolitain, PUF, 2010

P.Veltz, Mondialisation, villes et territoires, PUF, 2007

Fichier-flash-manga
décembre 2016 :

Rien pour ce mois

novembre 2016 | janvier 2017

Restez informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon

Rester informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon