Accueil > Territoires 2040.

Rubrique S'informer

Territoires 2040.

Le 19 avril 2012 - Mathieu Chartier

Une ressource précieuse pour alimenter nos préparations de cours et envisager des utilisations pédagogiques avec nos élèves :Territoires 2040.

En effet, les "Rencontres des territoires durables" se sont déroulées le 20 et 21 mars 2012 au Conseil économique, social et environnemental. Une exposition se tient jusqu’au 30 mai 2012 au CESE et un site qui lui est dédié a été ouvert.

http://rtd.acteurspublics.com/2012/02/le-premier-article-de-lexposition/

Cette exposition essentiellement cartographique a été lancée à partir des travaux de la DATAR. Elle présente les scénarios du possible pour la France de 2040. Les panneaux de l’exposition sont tous téléchargeables sur cette page web moyennant une bonne connexion internet. Ceux-ci balayent beaucoup de thématiques que nous traitons dans nos programmes de géographie en Collège et en Lycée. Les cartes proposées partent de la situation actuelle de l’espace français puis donnent des perspectives d’évolution de nos territoires en 2040.

Un exemple : la France des faibles densités.

Les thématiques abordées :

• L’urbain-métropolisé français dans la mondialisation,
• Les systèmes métropolitains intégrés,
• Les portes d’entrée de la France et les systèmes territoriaux des flux,
• Les espaces de la dynamique industrielle,
• Les villes intermédiaires et leurs espaces de proximité,
• Les espaces de développement résidentiel et touristique,
• Les espaces de la faible densité,
• Démographie mondiale et vieillissement,
• Les territoires français face au changement climatique,
• Urbanisation, paysages et artificialisation des sols. 

Pour ceux qui veulent aller plus loin, une revue en ligne « Territoires 2040 » qui compte 4 numéros à ce jour a été créée.

Téléchargeable, celle-ci diffuse des textes à caractère scientifique concernant les domaines de l’aménagement du territoire, des sciences humaines et de la prospective. Ouverte à des contributions variées, la revue est le vecteur privilégié de valorisation et de diffusion des résultats de la démarche de prospective. Elle se veut un lieu de débats et de controverses alimentée par des spécialistes des questions d’aménagement du territoire et permet des mises au point pointues notamment en géographie.

Dans la revue n°2, intitulée « Prospective périurbaine et autres fabriques de territoires », on peut noter un exemple qui intéresse tout particulièrement nos espaces Bourguignon : « Dijon en 2030 : la ville resserrée ou étalée ? » de Jean Cavailhès et Mohamed Hilal.

Situation actuelle de Dijon d'après cette étude.

Dans cette veine, durant quatre numéros, l’émission « Planète Terre » de Sylvain Kahn sur France Culture a entrepris de dresser un « inventaire avant élection » de la France.

 Il s’agit d’une visite guidée radiophonique de l’exposition "Territoires 2040" de la DATAR décryptée par des géographes spécialistes des thématiques abordées.

  Une vision graphique des métropoles en France aujourd'hui.

Sur le blog de l’émission, « Globe », on trouve des pistes d’explications des cartogrammes (anamorphoses, déformations d’images employées en cartographie), ainsi qu’une mise en perspective avec les précédents travaux de la Datar. Il nous invite à comparer le diagnostic de la France de 2012 avec ceux réalisés par la même Datar en 2000 et en 1971 avec des cartes plus classiques.

http://www.franceculture.fr/blog-globe-2012-03-21-la-france-est-morte-vive-la-france-de-la-carte-au-cartogramme

Le cartogramme se démocratise de plus en plus dans le journalisme. La presse papier ou numérique en fait un usage de plus en plus fréquent. Exemple ici avec « Journal du net » qui nous propose un portrait de la France en 50 anamorphoses.

A l’échelle mondiale, Worldmapper propose pas moins de 700 cartogrammes qui couvrent beaucoup de problématiques spatiales telles les transports, la démographie, les risques, l’environnement…. Ce site est le fruit du travail d’universitaires de Sheffield en Grande-Bretagne et du Michigan aux Etats-Unis. De plus, certaines de ces anamorphoses sont animées, elles permettent de voir les grands équilibres mondiaux évoluer dans le temps et dans l’espace. Par exemple, la part des populations qui vivent sous un seuil de revenus variant de un à deux cents dollars.

http://www.worldmapper.org/animatio...

 
La population mondiale compte aujourd'hui 7 milliards d'individus. Voici la transposition graphique que nous propose "Territoires 2040".

Une dernière piste de réflexions statistiques traduites en graphiques et cartes avec le site suédois \"Gapminder\". Cet outil interactif permet d’aborder les inégalités du développement dans le monde et leurs dynamiques récentes. Un tutoriel est proposé pour cette ressource par l’académie de Limoges. http://www.gapminder.org/world/#$ma...

\"L’Afrique n’est pas un pays\"... Voilà le type d’exemple que Gapminder se propose d’aborder.

Gapminder, pourquoi l'Afrique n'est pas un pays !?

On le voit, les cartogrammes ont de beaux jours devant eux. Les NTIC renforcent indéniablement cette tendance.

février 2017 :

Rien pour ce mois

janvier 2017 | mars 2017

Restez informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon

Rester informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon