search

Accueil > Enseigner > Enseignement Moral et Civique > La République et la citoyenneté > La Marseillaise détournée par "les oeuvres de l’Esprit"

La Marseillaise détournée par "les oeuvres de l’Esprit"

Education civique et histoire des arts

dimanche 8 juillet 2012, par Lionel Lacoux

  • Niveau : 3e
  • 1e partie : la République et la citoyenneté
  • Thème  : Les valeurs, les principes et les symboles de la République française.
  • Problématique : Quel est le sens et la portée de notre hymne national ? Peut-on se l’approprier ? Existe-t-il des limites ?
  • Compétences et capacités travaillées :

Exercer un regard critique

Connaître les principes et fondements de la vie civique et sociale (valeurs, symboles et institutions de la République).

  • Démarche :

L’entrée dans le symboles de la République se fait par une recherche sur le sens et la date d’apparition des symboles officiels de la République. Cette recherche est effectuée par les élèves à la maison.

Le travail effectué en classe est la mise en place d’une réflexion critique autour du sens des symboles et de leur appropriation.

Le travail se fait en deux temps :

La séance commence par un extrait vidéo de la Marseillaise sifflée lors d’un match de foot au Stade de France et l’analyse de la loi de 2003 sur le délit d’outrage au drapeau et à l’hymne national. On explique la notion d’oeuvre de l’esprit puis on voit deux extraits de détournement avec Serge Gainsbourg (extrait de Gainsbourg, vie héroïque de J. Sfar) et la chanteuse Melissmell. Les élèves doivent chercher à la maison des artisites qui ont repris la Marseillaise.

La deuxième séance est une réflexion critique sur les oeuvres étudiées et les oeuvres trouvées par les élèves qui les présentent et qui se posent la question du message de l’oeuvre.

  • Qu’ont fait les élèves ?

Ils ont donné un sens à l’hymne national en tant que symbole.

Ils ont exercé leur sens critique sur les atteintes et les détournements de la Marseillaise.

Ils ont créé un corpus documentaire sur un thème d’histoire des arts.

  • Histoire des arts :

Le travail a ensuite été repris en français. Les élèves ont étudié les paroles de la Marseillaise.

  • Bilan de la séquence :

Les élèves ont beaucoup apprécié et ont donné du sens à la notion de symbole. Ils ont par contre trouvé peu d’oeuvres qui ont détournées la Marseillaise.