Accueil  >  Se documenter > Les paysages au programme du Festival International de Géographie de Saint-Dié, suite

Rubrique Mise au point scientifique Géo

Les paysages au programme du Festival International de Géographie de Saint-Dié, suite

Le 3 mars 2013 - Mathieu Chartier

Des ressources complémentaires autour du paysage. Dans ce deuxième et dernier volet, l’accent est mis sur une approche plus critique ou artistique de ce support. Au fil des paragraphes des pistes d’approfondissement, vous trouverez également cinq nouvelles diapositives qui poursuivent les exemples de la première partie. Pour les voir il faut cliquer sur les liens qui les activent. Elles sont regroupées dans un portfolio à la fin de l’article. Bonne lecture !

Le paysage : un objet de marketing comme un autre ?

Le viaduc de Millau est aujourd’hui reconnu au-delà des frontières hexagonales . Celui-ci fit pourtant l’objet de contestations lors de sa construction au sujet de son inscription dans le contexte paysager de la vallée du Tarn. Le pont de Norman Foster est désormais un ambassadeur de choix pour le département de l’Aveyron.

Les acteurs privés souhaitent aussi bénéficier de ces retombées. Ainsi, la mise en scène du viaduc est une donnée commerciale importante pour l’entreprise de BTP exploitante. Outre le péage, divers aménagements sont conçus pour encourager les automobilistes à faire une halte. Un musée et des panneaux expliquent la construction de l’ouvrage. Le site sous le viaduc est payant. Il s’agit donc de la valorisation d’un paysage singulier. Celui-ci cumule la vallée spectaculaire du Tarn, la ville devenue plus attractive de Millau et le pont, édifice très contemporain dont l’image bénéficie à toute la région.

La photographie support artistique privilégié des paysages contemporains :

Les artistes sont sans doute les premiers à s’être emparés des paysages. La photographie s’impose comme le média le plus représentatif de notre époque pour ce sujet. Parmi les photographes renommés, Eugène Atget, Ansel Adams, Aaron Siskind, Alfred Stieglitz, Paul Strand ou Bill Brandt sont les plus emblématiques. Dans un style personnel et non moins reconnu, nous pouvons citer aussi Raymond Depardon.

Il est célèbre pour ses reportages sur des lieux sensibles, pour les nombreux livres où il tisse étroitement texte et image, les films où il s’attache au quotidien de notre société en pleine évolution. Cinéaste et photographe, il s’interroge sur les liens entre l’image et l’éthique. Après de nombreux reportages, il a voulu photographier seul à la chambre 20x25 le territoire français, ses régions, ses pays. De septembre 2010 à janvier 2011, la Bibliothèque Nationale de France a retracé ce parcours dans l’exposition intitulée « La France de Raymond Depardon ».

Michel Lussault, dans un entretien consacré à ce travail, note que « tout être humain qui sait regarder est potentiellement géographe. Chaque individu est l’aménageur, le constructeur et l’urbaniste de son propre espace, et pour cela il se saisit, en le recomposant, de ce que lui offre la société. » (M. Lussault, géographe, président de l’université de Lyon, professeur à l’ENS de Lyon. Les propos cités ont été relevés dans le hors-série Horizons de Télérama n°3 « La France de Raymond Depardon » en septembre 2010.) Nos élèves sont dans cette situation de spectateur du monde qui les entoure et de potentiels futurs aménageurs. L’enjeu est de sensibiliser leur regard aux paysages et ses composantes.

http://recherche.telerama.fr/recherche/recherche.php?type_recherche=art&ecrivez=la+france+de+raymond+depardon&go-rech

Lorsque Raymond Depardon saisit ses paysages de France dans cette chambre 20X25, il n’immortalise pas la beauté d’une France éternelle. Il n’établit pas non plus les canons esthétiques de paysages nobles et d’autres qui seraient relégués, déclassés. Son regard est celui d’un témoin qui observe une France entre permanences et mutations. Ses images suggèrent un kaléidoscope de lieux, et c’est l’« unité dans la diversité », (M. Lussault) qui fait ciment entre ces vues de Depardon.

A l’instar d’Armand Frémont, nous sommes frappés par les « manques », les « silences » du photographe. Quid de l’Ile-de-France, des grandes métropoles, des Territoires d’Outre-mer ? Peu de personnes visibles aussi. Les choix de l’artiste reflètent une démarche subjective. Nous ne sommes pas les spectateurs d’un panorama exhaustif de l’hexagone. L’exposition de la BNF et le livre qui en a été tiré se construisent autour de maisons, d’immeubles, de commerces, de plages du Nord, de la façade Atlantique. « La nature, enfin – la terre-, est aussi une construction. » Dans le regard de Depardon, il y a ses racines, paysannes, son expérience de reporter et sa technique à nulle autre pareille. « Il scrute plutôt, avec une ironie tendre, les dédales d’une France d’individualités multiples, aux sentiments contradictoires, des maisons, des commerces, des plages, des routes et des chemins qui révèlent de lourdes angoisses, au bord de disparaître, et d’inextinguibles volontés de bonheurs de vivre, de subsister. » (Armand Frémont, géographe, ancien recteur des académies de Grenoble et de Versailles et directeur scientifique de la Datar (1999-2002)).

C’est dans les détails des paysages de Depardon que notre regard trouvera l’indice d’une France qui change, figée un instant dans une chambre 20X25.

L’exposition a donné lieu à la publication d’un catalogue « La France de Raymond Depardon », BNF/Seuil, Paris, 2010.

Le journal « Le Parisien » offre un diaporama de quelques images de ce travail. La photographie qui s’ouvre avec ce lien pourrait faire l’objet d’une belle enquête historique et géographique…

http://www.leparisien.fr/diaporama/raymond-depardon-raconte-son-tour-de-france-29-09-2010-1088106.php?pic=4#infoBulles1

Essai de conclusion
Le paysage est une notion polysémique qui nécessite une approche transdisciplinaire. Objet d’étude de choix pour les géographes, il ouvre des pistes d’analyses très variées que le FIG de 2012 mettait bien en valeur.

Encadré par la Loi, celui-ci peut être envisagé comme un lieu de mémoire. Il est le reflet de nos sociétés et il fait l’objet de mises en scène plus ou moins abouties que perçoit ou non le public. En témoignent les efforts des différents acteurs pour s’approprier les paysages. Le monde des Arts, en particulier celui de la photographie moderne, offre un excellent révélateur de la structure qui sous-tend un paysage.

L’entrée paysagère ouvre un champ d’investigation quasiment illimité. Les ressources proposées dans ces deux articles sont partielles et subjectives. C’est vers la construction des paysages contemporains que nous pouvons nous tourner pour comprendre leur influence toujours prépondérante. Hovig Ter Minassian est l’initiateur avec Samuel Rufat (géographes tous deux), d’un laboratoire junior « Jeux vidéo » au sein de l’école Normale Supérieure de Lyon. Leur objectif est selon leurs mots « de donner un regard critique et des clés d’analyse des jeux vidéo aux lycéens et aux étudiants, parce qu’ils font partie du quotidien d’une majorité d’entre eux et qu’ils sont de puissants vecteurs d’idéologies et de représentations spatiales ». Les jeux vidéo participent à la construction de représentations mentales en particulier à travers les paysages qu’ils donnent à explorer. Comment donner les clés de ces images à nos élèves ?
http://www.franceinter.fr/emission-le-grand-bain-l-espace-dans-les-jeux-videos
http://cybergeo.revues.org/17502

Le film « Logorama » offre aussi une vision intéressante de l’influence des marques, cette fois-ci, sur la construction de notre regard. Lauréat de l’Oscar du meilleur court métrage en 2010, Logorama est un film d’animation français réalisé par le studio H5 (François Alaux, Hervé de Crécy et Ludovic Houplain) en 2009. Il détourne près de 3 000 logos, utilisés pour constituer à la fois les personnages et le décor dans lequel ils évoluent. Le récit met en scène une course-poursuite entre Bibendum, figure historique de la marque Michelin, et Ronald McDonald, mascotte des restaurants éponymes. http://www.lemonde.fr/cinema/article/2011/10/04/logorama-and-co-la-creme-numerique-et-analogique-de-l-animation-francaise_1581642_3476.html
http://www.youtube.com/watch?v=11RsgzUaLIQ

Ce court métrage développe une vision subjective et pourtant familière de notre quotidien. Des logos des grandes multinationales aux paysages urbains ou ruraux que nous fréquentons, lesquels imprègnent désormais le plus notre mémoire visuelle ? Basé sur un scénario de type "série policière américaine", il s’agit de scènes d’action avec une bande vidéo très mobile, très saccadée propre à ce type de support. Comment ces images, leur flux, influencent-elles nos sociétés et en particulier les plus jeunes, nos élèves ? L’enjeu n’est-il pas de passer du temps sur un paysage fixe ou dynamique pour en décrypter les ressorts, la construction, en donner le sens en définitif ?

Ressources sur le paysage

Il s’agit de quelques pistes, loin d’être exhaustive cette liste peut-être complétée. Deux diapositives figurent également dans cette partie.

Projets pédagogiques

Un projet pédagogique remarquable : http://www.passeurs.eu
L’association Passeurs propose une démarche paysagère complète et didactique. Sonia Fontaine, Antoine Luginbühl, Rémi Bercovitz, Aurélien Rol-Tanguy, paysagistes de formation, ont choisi de mettre leur savoir-faire au service de publics très divers : citoyens, élus, enseignants, étudiants… Sensibiliser aux paysages, privilégier une approche participative sont les deux axes forts de leur travail. Chacun d’entre nous peut devenir un spectateur avertis voir un acteur du paysage par les entrées qu’ils proposent.

C’est auprès des scolaires que leurs actions sont particulièrement développées. Avec l’équipe pédagogique du Collège Toulouse-Lautrec de Langon (Gironde), l’association a initié un « parcours paysage ». Trois objectifs étaient visés. Développer le sens de l’observation, développer une « conscience paysagère », traduire plastiquement et par écrit les connaissances acquises et la posture adoptée. Cette démarche s’entend logiquement comme pluridisciplinaire.

http://toulouselautrec2011.wix.com/paysage

Vous pourrez suivre le travail de terrain d’une classe, la 6èmeD, à travers des vidéos, un diaporama et quatre « carnets de l’explorateur paysagiste ». Vous découvrirez de nombreux outils de réflexion parmi lesquels on relève des maquettes, herbiers, croquis ou albums photos. Partant de l’observation de leur espace proche, trois groupes d’élèves se sont constitués pour s’emparer chacun d’un territoire local. S’appropriant le rôle d’aménageur, ils devaient intégrer dans cet espace restreint de nouveaux habitants, des activités, des infrastructures et des contraintes afférentes. Ceci les amenait à imaginer l’évolution du paysage environnant induite par ces transformations. De nombreuses pistes de démarches donc, sans doute adaptables dans nos classes.

Le site du CRDP d’Amiens est la plateforme officielle qui collecte les ressources consacrées à l’enseignement du développement durable. L’onglet "paysage" réunit 14 pages de ressources pour la classe et de références diverses sur le sujet.

http://crdp.ac-amiens.fr/textesofficielsedd/index.php/peche-ressourceshalieutiques
http://histoire-geo-ec.ac-amiens.fr/?Un-dossier-sur-le-paysage

Le numéro 1012 de la revue TDC paru en mars 2011 est consacré à "L’art du paysage".

http://www.cndp.fr/crdp-paris/TDC-no-1012-15-mars-2011

Ressources pour enseigner les paysages sur le site du FIG de Saint-Dié-des-Vosges :
Enseigner avec le numérique : Des vidéos proposent des exemples d’utilisation des TICE par des collègues en Collège, Lycée et Lycée professionnels.
http://www.cndp.fr/fig-st-die/2012/ressources-pour-lenseignant/enseigner-avec-le-numerique.html
On retrouve ces séquences dans la plaquette dédiée aux facettes du paysage nature, culture, économie proposée en ligne.
http://www.cndp.fr/fig-st-die/fileadmin/contenus/2012/Fiches_pedagogiques/FIG_2012_brochure_enseigner_avec_le_numerique.pdf
Sophie Gaudelette, DGESCO A3-2, professeur d’histoire-géographie, académie de Versailles, Jean-Louis Leydet, IA-IPR histoire-géographie, académie d’Aix-Marseille ont réalisé une synthèse des approches possibles du paysage dans nos cours avec les TICE sous la forme d’un diaporama :
http://www.cndp.fr/fig-st-die/fileadmin/contenus/2012/diaporama_conference_PNF_enseigner_le_paysage_avec_le_numerique_FIG_2012.pdf

Un autre contenu, auquel nous sommes moins habitués, les posters scientifiques des différents laboratoires de recherche présents au FIG qui s’avèrent très riches. Ils peuvent être téléchargés au format image. Ils offrent des perspectives d’interprétation en géographie, à toutes les échelles et notamment sur la Turquie le pays invité. Ils permettent aussi des ouvertures sur l’histoire et l’histoire des Arts.
http://www.cndp.fr/fig-st-die/2012/approches-scientifiques/expositions-scientifiques/posters-scientifiques.html#c685

Fondée en 1821, la "Société de géographie" de Paris constitue une entreprise de connaissance et de découverte du monde. Contemporaine de l’expansion coloniale et de l’invention de la photographie, elle a considérablement renouvelé et façonné l’imaginaire des voyageurs. La BNF lui consacre une exposition en ligne très développée. Des ressources pédagogiques sont consacrées au paysage. Elles mettent en relief des éléments importants qui influencent notre regard contemporain. (construction du paysage, l’encadrement du regard, la théâtralisation...)

http://expositions.bnf.fr/socgeo/index.htm

Ouvrages récents sur la question

La mise en scène du monde, Construction du paysage européen , Yves Lüginbuhl, CNRS éditions, 2012.
http://www.cnrseditions.fr/Geographie/6636-la-mise-en-scene-du-monde-yves-luginbuhl.html

Histoire du paysage français, Jean-Robert Pitte, Editions Tallandier, 2012. Un classique réédité et actualisé depuis trente ans.

Histoire des paysages, Blandine Vue, Actes Sud, 2012.

http://www.actes-sud.fr/catalogue/etudes-historiques/histoire-des-paysages

Le commentaire de paysages en géographie humaine, sous la direction de François Madoré, Armand Colin, 2006
http://eso.cnrs.fr/spip.php?article212

Le paysage. Entre natures et cultures (2e édition), Michel Périgord, Pierre Donadieu, Régis Barraud, Collection 128, Armand Colin, 2012.

Aux Editions Champ Vallon, http://www.champ-vallon.com/ deux collections sont consacrées au paysage :

  • « Pays / Paysages » qui réédite des textes de référence sur ce domaine.
  • « La compagnie du paysage » est une association qui propose annuellement des cahiers réunissant les contributions de spécialistes des paysages.

« Lire le paysage », Les Cahiers de l’Ecole de Blois, n°8, Editions de la Villette, Mars 2010.
http://www.ensnp.fr/ecole/publications.html

Ressources en ligne

Ressources glanées au fil des pérégrinations sur le net dans des revues de géographie à comités de lecture notamment.

La revue Norois , http://norois.revues.org/, plusieurs volumes récents sont consacrés au paysage. (n°216 ; 213 ; 207)

Dossier très complet « Le paysage dans tous ses états » de Géoconfluences
http://geoconfluences.ens-lyon.fr/doc/transv/paysage/Paysage.htm

Sur le mur Facebook de Géoconfluences, « Paysage et action territoriale » http://www.facebook.com/pages/G%C3%A9oconfluences-une-g%C3%A9ographie-pour-tous/178580135522255

Il reprend deux articles parus sur le site de Métropolitiques http://www.metropolitiques.eu/ ,
Didier Labat, « Le paysage, outil de l’action publique ? », Métropolitiques, 20 février 2013. http://www.metropolitiques.eu/Le-paysage-outil-de-l-action.html
Émeline Bailly, « Poétique du paysage urbain », Métropolitiques, 13 février 2013. http://www.metropolitiques.eu/Poetique-du-paysage-urbain.html

Projets de paysage est une revue scientifique dont l’objectif est
de promouvoir les recherches concernant les pratiques et les théories
du projet de paysage.

http://www.projetsdepaysage.fr/fr/accueil

Les portails documentaires des DREAL (Directions Régionales de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) proposent des « Atlas des paysages » pour beaucoup de départements français. Ici les exemples de la Cote-d’Or la Nièvre et l’Yonne pour la Bourgogne.
http://www.side.developpement-durable.gouv.fr/medias/medias.aspx?INSTANCE=exploitation&SITE=5

Atlas des paysages de la Gironde en ligne :
http://atlas-paysages.gironde.fr/

Deux pearltrees sur le paysage, le premier généraliste et le second plus spécifiquement géographique.
http://www.pearltrees.com/#/N-q=paysage
http://www.pearltrees.com/#/N-u=1_42289&N-p=60897677&N-s=1_515566&N-fa=515617&N-f=1_515566

Le net nous offre une très grande diversité de ressources iconographiques. Pour les professeurs d’histoire-géographie, la plus connue d’entre-elles est sans doute le portail cliophoto des clionautes.
http://cliophoto.clionautes.org/index.php
Plus modestement, le site académique de Dijon offre aussi une base photo qui ne demande qu’à s’enrichir !
http://histoire-geographie.ac-dijon.fr/phpwebgallery/

Un exemple de colloque qui s’est déroulé en 2010. « Les paysages de l’électricité » témoigne, par les interventions proposées, de l’évolution des paysages dans le temps. A ma connaissance, rares sont les contributions des conférenciers accessibles en ligne.
http://calenda.org/202283

Une interview d’Alexandre Gady, président de la Société pour la protection des paysages et de l’esthétique de la France depuis 2011. http://www.sppef.fr/ Cet article de « La Tribune de l’Art » permet d’articuler la dimension esthétique voir artistique du paysage, ses acteurs et la mobilisation des citoyens pour le défendre.
http://www.latribunedelart.com/interview-d-alexandre-gady-nouveau-president-de-la-societe-pour-la-protection-des-paysages-et-de-laeur-tm-esthetique-de-la-france-article003395.html

Photographie contemporaine et paysage

Le travail du photographe Mitch Epstein, une source possible pour croiser les question de l’énergie et de la puissance aux Etats-Unis autour du paysage.

http://www.mitchepstein.net/index.html

http://whatisamericanpower.com/#

Dans le même filon que Mitch Epstein, Edward Burtynsky propose des clichés de paysages réalisés aux quatre coins du monde qui montrent les effets environnementaux de la société de consommation et de la mondialisation. http://www.edwardburtynsky.com/

Les images du photographe Italien Massimo Vitali. Il représente des sociétés et leurs activités (loisirs…) dans des paysages divers souvent décalés avec des effets d’échelle impressionnants.
http://www.massimovitali.com/

La galerie « Art unlimited » représente le photographe Japonnais Masataka Nakano. Sur la page dont la référence suit, un reportage sur les paysages de dévastation post séisme et tsunami du Tohoku (mars 2011). Trois portfolios présentent la mégapole de Tokyo sous différents angles paysagers (Tokyo nobody, float, windows).
http://www.artunlimited.co.jp/artists/masataka-nakano.html

Sur le site de la BNF, une exposition en ligne consacrée au photographe britannique Michael Kenna. Spécialiste du paysage, des explications documentées permettent de décrypter la démarche de l’artiste.

http://expositions.bnf.fr/kenna/index.htm

Quelques écoles et laboratoires de recherche qui se consacrent au paysage

L’Université de Nancy abrite le CERPA (Centre d’Etudes et de Recherches sur les Paysages). Une base de 20 000 clichés de paysages principalement européens est proposée.
http://geonancy2.wordpress.com/recherche/

L’École Nationale Supérieure d’Architecture et du Paysage de Bordeaux
http://www.bordeaux.archi.fr/etudes-de-paysage.html

L’École Nationale Supérieure du Paysage de Versailles et de Marseille
http://www.ecole-paysage.fr/site/ensp_fr/index.htm

Ecole Nationale Supérieure de la Nature et du Paysage dite Ecole de Blois.
http://www.ensnp.fr/

Galerie

Le viaduc de Millau, une carte de visite puissante pour l'Aveyron. Les différents points de vue sur le pont. Trois grands noms de la photographie de paysage et du Land art. Les éoliennes & le paysage. Le paysage urbain, un élément clé de la communication des villes.
février 2017 :

Rien pour ce mois

janvier 2017 | mars 2017

Restez informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon

Rester informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon