Accueil  >  Enseigner  >  Histoire > Raconter la guerre de Corée. Devoir donné sur plateforme Moodle

Rubrique XXe siècle- à nos jours

Raconter la guerre de Corée. Devoir donné sur plateforme Moodle

Le 13 mai 2013 - Gaëlle Charcosset

Dans la séquence sur la guerre froide, en 3e, après avoir traité la création de l’ONU et la situation de l’Allemagne et de Berlin, la guerre de Corée est abordée avec un travail de rédaction d’un texte organisé par les élèves. Une vidéo sert d’appui, les élèves ont des consignes différenciées en fonction des difficultés relevées ultérieurement.

Description de l’activité

Les élèves travaillent en autonomie et doivent réinvestir ce qui a déjà été vu dans durant cette séquence.
Deux documents sont proposés, un document d’accroche (extrait du journal télévisé de France2 du 30 mars 2013) et une vidéo construite pour l’occasion (voir ci-dessous).
Des consignes ont été élaborées en fonction des difficultés préalablement observées dans la classe (voir les consignes en fichier joint) :
- un groupe s’est vu confier des consignes précises de travail : regarder la vidéo et classer les informations dans une carte mentale (procédé déjà employé) dont les items sont donnés afin de rédiger ensuite un texte avec proposition d’un questionnement précis ;
- un groupe avait pour consignes de rédiger un texte avec un guidage (indication des grandes idées permettant la construction du texte) ;
- un groupe avait enfin des consignes très courtes focalisées sur les capacités raconter et expliquer.

Là, le travail a été donné à faire à la maison/hors temps de classe ; les consignes ont été données sous Moodle (plateforme d’apprentissage numérique), disponible depuis l’ENT, chaque élève ne voyant que les consignes attribuées. C’était une première expérience pour eux. D’autres mises en oeuvre sont bien sûr possibles, il demeure cependant important que les élèves puissent avoir un accès individuel à la vidéo pour l’arrêter, la repasser en fonction de ses besoins.

Capacités et compétences :
Capacités : raconter la guerre de Corée et expliquer en quoi elle est révélatrice de la situation de guerre froide. Un travail de contextualisation est entrepris.
Compétences :
- C1 - Ecrire : rédiger un texte bref, cohérent, construit en paragraphes, correctement ponctué en respectant des consignes imposées ;
- C5 - situer dans le temps et dans l’espace
- C5 - mobiliser des connaissances pour donner du sens à l’actualité
- C5 - lire et utiliser différents langage
- C5 - être capable de porter un regard critique sur un fait, un document
Selon la mise en oeuvre envisagée,
- C4 - s’approprier un environnement informatique de travail, utiliser les logiciels et les services à disposition ;
- C4 - créer, produire, traiter, exploiter des données
- C4 - communiquer, échanger - écrire, envoyer, diffuser, publier

La vidéo

La vidéo est plus lisible en intervenant sur sa qualité (voir roue crantée dans le menu en bas à droite) et en plein écran.
Elle est muette afin que les élèves ne reproduisent pas un récit déjà construit, mais les titres présents peuvent être utilisés comme guide, y compris pour les élèves qui ont les consignes les plus courtes.
Réalisation de la vidéo :
- la vidéo a été réalisée avec PowerPoint, le fichier étant enregistré en format vidéo, après minutage (celui-ci n’est d’ailleurs pas totalement satisfaisant) et jeux d’animations ;
- les cartes et leurs évolutions ont été réalisées par une série de calques dans Inkscape, à partir d’une partie de fond de carte de Daniel Dalet (http://d-maps.com/index.php?lang=fr)

Les consignes

Groupe 1 : Raconter la guerre de Corée à partir des vidéos que vous avez visionnées. Un texte organisé est attendu. Un texte organisé est attendu. Aidez-vous aussi des questions suivantes :
- quelles sont les origines de la crise ? de quand date-t-elle ?
- quels sont les acteurs ? en montrant l’implication d’autres pays
- quel est le dénouement et les conséquences de cette crise ? comment se termine-t-elle ? quel en est le bilan ? quelles sont les craintes que cette crise a inspirées pour le monde entier ? quelles sont les conséquences de cette crise sur le monde d’aujourd’hui ?
- en conclusion, indiquer si c’est la seule crise que connaît le monde après la Seconde Guerre mondiale. S’aider de la leçon et du manuel (ici Belin 2013 3e, pp.90-91).
Je vous conseille de préparer une feuille de brouillon en faisant une carte mentale dont le centre est le sujet et les différentes branches les points listés juste au-dessus. Quand vous (re-)visionnerez les vidéos, vous pourrez classer les informations sur les différentes branches.
Groupe 2 : Raconter la guerre de Corée à partir des vidéos que vous avez visionnées. Un texte organisé est attendu. Aidez-vous aussi des questions suivantes :
- quelles sont les origines de la crise ?
- quels sont les acteurs ?
- quel est le dénouement et les conséquences de cette crise ?
- en conclusion, indiquer si c’est la seule crise que connaît le monde après la Seconde Guerre mondiale.
Groupe 3 : Raconter la guerre de Corée à partir des vidéos que vous avez visionnées. Un texte organisé est attendu.

Mise en oeuvre, l’utilisation de Moodle : retour d’expérience

Environnement de travail
L’utilisation de Moodle a plusieurs avantages :
- l’ensemble des documents nécessaires est réuni au même endroit ;
- les élèves ne reçoivent que les consignes qui leur sont destinées ; il est possible de ré-affecter un élève dans un autre groupe pour lui proposer d’autres consignes si nécessaire ;
- un jeu d’options disponibles au moment de la création de l’exercice permet de choisir si l’élève peut modifier sa production ou non (dans le cas d’un texte construit comme ici, la possibilité de modification a été laissée, jusqu’à la date délai de retour)
- le devoir est automatiquement envoyé au professeur, qui peut les visualiser, éventuellement proposer une correction avant le délai final pour une reprise par l’élève ; le nombre de manipulations est réduit au moment de la correction ;
- il est possible de faire des commentaires dans le texte même (l’élève a donc deux versions, la sienne non modifiable, et celle sur laquelle le professeur est intervenu) ou séparément, d’attribuer une note ;
- il est possible de rajouter un module permettant l’association d’exercices à un référentiel de compétences (cela n’a pas été le cas ici).
Les élèves rencontrant une difficulté pouvait utiliser la messagerie comprise dans l’ENT pour communiquer avec le professeur.

Tous les élèves ont pu réaliser le travail, deux n’ont pas compris que, lorsqu’ils enregistraient leur travail, il était directement lisible par le professeur et ils ont donc fait le choix de l’envoyer par messagerie électronique ou de le remettre en version papier le jour indiqué. Beaucoup ont fait le choix de faire un texte après visualisation de la vidéo, puis de le reprendre, le compléter ou de le modifier après revisionnage.

L’exercice réalisé
Les résultats des élèves ont été très divers ; plusieurs difficultés sont récurrentes :
- dans l’ensemble, la structuration du texte n’a pas posé de problème, y compris pour les élèves du groupe 3, qu ont adopté des organisations différentes ;
- l’écrasement temporel : des élèves n’ont pas réalisé que la première vidéo faisait état de la situation actuelle (et présentée comme telle) et sont partie de celle-ci uniquement, ou l’ont englobé dans la guerre de Corée qu’il devait raconter et expliquer.

Le temps de la correction
L’utilisation de la plateforme Moodle était aussi une nouveauté pour moi ; j’ai donc découvert l’interface de correction.
Sur une copie papier, il est possible de souligner les fautes d’orthographe, d’utiliser une marge pour inscrire des commentaires ; ici, c’est différent. L’interface ne propose pas cela ; en revanche elle se présente comme une interface html avec les différents outils habituels de mise en forme du texte ou d’ajout d’images ; il est possible d’insérer des commentaires dans le texte de l’élève qui dispose alors de sa version initiale et de celle annotée par le professeur. Cela requiert donc d’adopter d’autres codes partagés/expliqués aux élèves (ex. code couleur plus diversifié ou utilisation des couleurs d’écriture et de surlignage pour différencier erreurs d’expression, orthographe, grammaire, etc. et commentaires sur le fond ; ajout d’annotations dans le texte en gras et entre crochets en plus de changements de couleurs pour les rendre plus visible, etc.).

mars 2017 :

Rien pour ce mois

février 2017 | avril 2017

Restez informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon

Rester informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon