search

Accueil > S’informer > Veille podcast d’histoire-géo-éducation civique

Veille podcast d’histoire-géo-éducation civique

vendredi 17 janvier 2014, par M.Lumière

L’article propose des adresses vers des émissions podcast.

Histoire-Géographie-Education civique & Ballado-diffusion.
Veille n°1 – janvier 2014.

HISTOIRE

 Pour le programme de 6e, « Le Salon noir  » (Fr. Culture) fait le point sur la recherche archéologique concernant les cités de Mésopotamie.
« Uruk, Ur ou Babylone, les grandes cités de Mésopotamie ont-elles été solubles dans l’eau ? Très probablement, dans ce cas que peuvent exhumer, depuis plus d’un siècle, les archéologues orientalistes ! Après plus de 50 ans de recherches sur le terrain, entre Irak et Syrie, Jean-Margueron , directeur d’études à l’EPHE, nous fait découvrir ces plus vieilles cités de l’humanité. »

 Dans « La Marche de l’Histoire » (Fr. Inter), un retour d’actualité sur la loi Gayssot de 1990, la vie de Bouddha (pour l’Inde classique en 6e), et la présence des Arabes en France au VIIIe siècle (pour l’Islam en 5e).

 RFI fait le point sur le sauvetage des manuscrits de Tombouctou (l’Afrique médiévale en 5e) dans ses « Grands reportages  ».
« Les manuscrits de Tombouctou […] sont ces textes très variés, très anciens aussi, qui font la richesse du patrimoine de Tombouctou. On estime leur nombre à près de 370 000. Mais ça, c’était avant l’occupation du nord du Mali par les groupes armés. Pendant cette période de dix mois, d’avril 2012 à janvier 2013, les groupes islamistes s’en sont pris à ce fabuleux trésor, dans des proportions qui sont restées heureusement assez limitées grâce à des Tombouctiens à la fois érudits et courageux, qui ont inventé divers stratagèmes pour les sauver. Mais aujourd’hui, de nouveaux dangers les guettent. »

 L’actualité de Jaurès et Clemenceau donne « Du Grain à moudre » aux auditeurs de France Culture, en compagnie de Michel Winock et Gilles Candar.
« [Pourquoi évoquer ] deux figures du siècle passé (voire de la fin du précédent), aussi marquantes fussent-elles [ ?].
Il y a bien sûr le prétexte de la commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale. Une guerre dont Jaurès avait dénoncé l’absurdité mais dont il n’aura pas à mesurer l’horreur : il est assassiné le 31 juillet 1914, à Paris. Clemenceau, lui, sera l’artisan de 1918, le « Père la Victoire »
La Grande Guerre donc, mais là n’est pas l’essentiel. Car ce qui fait de ces deux politiciens hors normes des personnalités toujours contemporaines, c’est leur rapport au pouvoir, la façon dont ils entendent l’utiliser l’un et l’autre pour atteindre des objectifs qui, au-delà des divergences en ce qui concerne les moyens, ont l’essentiel en commun : celui d’aider les hommes à vivre dans un monde meilleur. […] »

 Dans les « Lundis de l’Histoire » (Fr. Culture), Michelle Perrot reçoit Benjamin Stora et Abdelwahab Meddeb pour la direction de l’ouvrage Histoire des relations entre juifs et musulmans des origines à nos jours.

 Dans la même émission, Philippe Levillain discute de l’histoire de la crise irakienne et des relations entre la France, les Etats-Unis et l’Irak entre 1991 et 2003 avec l’auteur, Frédéric Bozo, et l’ancien ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine.

 L’émission de Frédéric Mitterrand, « Jour de Fred » (Fr. Inter), abordait les relations entre Jacques Tardi et la Grande Guerre.
« Frédéric Mitterrand reçoit le dessinateur Jacques Tardi pour l’exposition « Tardi et la Grande Guerre ». L’exposition lui est consacrée à l’occasion du 41ème Festival de la Bande Dessinée d’Angoulême et donne le coup d’envoi des commémorations de 14-18, tout en célébrant l’un des plus grands auteurs de la bande dessinée contemporaine. »

 A noter une pastille radiophonique remarquable consacrée à l’actualité du centenaire de la Grande Guerre, « La Fabrique du Centenaire » (Fr. Culture). Les deux derniers épisodes sont consacrés à l’arrière-front de la Première Guerre mondiale, depuis la cartoucherie de Bourg-les-Valence, ainsi qu’à la Caverne du Dragon, enjeu stratégique majeur aux Chemins des Dames.

GEOGRAPHIE

Dans l’émission de géographie « Planète Terre » sur France Culture :
 on imagine le monde en 2029 ;
« A quoi pourrait ressembler le monde en 2029 : quels pourraient être les enjeux de l’époque ? Comment les espaces et les sociétés auront évolué ? A quels défis environnementaux pourrions-nous être confrontés ? Avec quelle gouvernance ? »

 on aborde la mondialisation sous l’angle du chocolat (en 4e) ;
« C’est le roman du chocolat, marqueur culturel autant qu’enjeu de la mondialisation, que nous dégustons aujourd’hui »

 et la mondialisation sous l’angle d’internet (en 4e) ;
« Internet n’est pas seulement un progrès technique qui fluidifie le monde d’avant. Internet et le numérique change les rapports sociaux, modifie les conditions de l’espace social, économique et matériel. Sans compter qu’il crée, à lui seul, de nouveau territoires bien réels. Pour le meilleur et le pire. »

 on revient sur l’Arctique comme enjeu global (en 2nde ) ;
« L’Arctique, région unique par sa nature et la richesse de ses ressources naturelles, est un enjeu majeur des relations internationales et constitue un objet de convoitise des huit pays limitrophes qui a des degrés divers cherchent à y imposer leurs intérêts. Il est par ailleurs gravement menacé par le réchauffement climatique. »

 on se questionne sur comment lutter contre la pauvreté (en 5e).
« Un tour du monde des politiques privées et publiques de lutte contre la pauvreté. Selon la définition retenue, les politiques ne sont pas les mêmes, et les résultats non plus. Anthropologiquement et culturellement, place et signification de la pauvreté diffèrent.
Comment entre-t-on et comment sort on de la pauvreté ? »

 La « Tête au Carré  » (Fr. Inter) évoque l’histoire et les enjeux liés à l’exploitation du charbon (l’énergie en 5e)
« Utilisé il y a plus de 700 ans en Chine, le charbon est l’une des énergies les plus polluantes qui soient. Pourtant sa consommation dans le monde devrait augmenter de 2,3% d’ici 2018, comme le rapporte l’Agence Internationale de l’Energie (AIE). »

EDUCATION CIVIQUE

 L’émission « Service public » (Fr. Inter) revient sur le rôle des lobbies (en 3e).
« Les lobbies modifient le jeu des institutions démocratiques et constituent de par ce fait, une menace. Depuis le 1er janvier, la loi les oblige à se faire connaître publiquement. S’agit-il d’une mesure salutaire ou bien d’un vœu pieux ? »

 L’Université populaire du Quai Branly aborde, par la voix de Tobbie Nathan, les enfants soldats en Afrique. A signaler, sur le site du musée, deux grands thèmes de conférences, disponibles en podcast : l’histoire de l’esclavage, et les grandes révoltes.

ENSEIGNEMENT

 Dans « Concordance des Temps » (Fr. Culture), Jean-Noël Jeanneney nous donnait du recul sur notre actualité en recevant Antoine Prost pour l’histoire des réformes scolaires.

 L’émission hebdomadaire « Rue des Ecoles » (Fr. Culture) se saisit du thème des tablettes et le ludo-éducatif, et ouvre le dossier polémique de l’égalité garçon-fille à l’école :

« A l’heure où le Ministère de l’Education et celui des Droits des Femmes promeuvent leur ABCD de l’égalité filles garçons et alors qu’un rapport contenant 30 propositions pour lutter contre les stéréotypes dès l’enfance est rendu à Najat Vallaud-Belkacem ce soir, Rue des écoles s’intéresse au sort… des garçons !
Ces derniers sont de plus en plus présentés comme moins adaptés à l’école, victimes d’une institution plus favorable aux filles dans ses attendus, entendez : disciplinées et dociles, elles seraient plus attentives, elles auraient aussi des capacités langagières plus précoces, apprendraient plus vite à lire… et caetera
Antoine Compagnon, Professeur au Collège de France déclarait récemment dans le Figaro que la féminisation de l’enseignement dévalorisait le métier. Et d’autres théories commencent à circuler : le manque d’hommes dans les écoles serait préjudiciable aux garçons, alors en perte de repères.
« La féminisation massive du corps enseignant (aboutit) à ce que l’instruction délivrée à l’école soit identifiée aux rôles féminins. La culture avec ses objets électifs que sont la lecture, le goût du langage châtié, c’est une affaire de filles, de « meufs », de « pédés . Elle est rejetée par les garçons » - et nous devons cette explication à Marcel Gauchet, nous l’avons retrouvée dans la Revue Books de juin 2013.
Alors machisme larvé ou vraie tentative de comprendre des différences « genrées » de résultats ? L’école a-t-elle un problème avec les garçons ? Ou plutôt, quel est le vrai problème auquel renvoient les difficultés qu’ils rencontrent ? »

 Enfin, un reportage des « Pieds sur Terre » (Fr. Culture) nous fait partager une expérience intéressante autour de l’analyse de pratiques professionnelles des enseignants  :
« Depuis deux ans, l’équipe d’un collège d’une zone d’éducation prioritaire de Seine et Marne s’initie à l’APP : l’Analyse de Pratiques Professionnelles, une méthode de groupe de parole issue de la psychanalyse »

ZOOM sur…

Titre de l’émission : Les carnets du monde
Station : Europe 1
Fréquence de diffusion : hebdomadaire, le samedi de 14h à 16h.
Durée moyenne : 90 minutes

Chaque semaine, l’actualité internationale passée en revue par les correspondants de la station à travers le monde. Des reportages très utiles pour actualiser ses connaissances géopolitiques ou comme support de cours, que ce soit comme simple illustration ou comme alternative dynamique au traditionnel document écrit.
La dernière diffusion (11/01) revenait, entre autre, sur la situation en Centrafrique, et dans les coulisses de la Sagrada Familia.

Bonne écoute à vous !

Mikaël Lumière, Collège Notre-Dame, Mâcon.
Académie de Dijon.