search

Accueil > Enseigner > Géographie > Habiter > L’écoquartier de Bonne à Grenoble, une approche multiscalaire avec (...)

L’écoquartier de Bonne à Grenoble, une approche multiscalaire avec Edugéo.

La ZAC de Bonne de Grenoble, du quartier à la ville durable ?

jeudi 15 mai 2014, par Mathieu Chartier

A l’occasion d’une récente visite à Grenoble, j’ai eu l’opportunité de découvrir l’écoquartier de la ZAC de Bonne (Zone d’Aménagement Concerté).

Pionnier en matière d’urbanisme durable en France, ce quartier à proximité du centre-ville de la capitale du Dauphiné a été primé en 2009. Il s’agit de la réhabilitation et de la reconversion d’une ancienne caserne militaire de plus de 8 hectares. Elle présente un paysage citadin évocateur qu’il peut être intéressant d’interpréter avec les élèves. Le commentaire de quelques images permet d’entrer dans le sujet.

Problématique : Qu’est-ce qu’un écoquartier ? Dans quel contexte le projet de la ZAC De Bonne a-t’il émergé au sein de l’agglomération grenobloise ? Comment passer du quartier à la ville durable ?

Miroir d'eau dans la ZAC de Bonne.

Niveaux envisagés : La démarche peut s’intégrer dans le programme du Collège, en sixième (Thème III, Habiter la ville) ou surtout en troisième (Les grandes aires urbaines, une étude de cas sur une question d’aménagement urbain). Au Lycée, le thème 3 de seconde se prête bien à cette étude (Villes et développement durable, transports et mobilités, aménager des villes durables). Elle permet également de traiter une partie de la question du thème 2 « La France en villes » en classe de première.

Déroulement : Réalisé en classe de seconde, mon projet s’est étalé sur 3 heures d’accompagnement personnalisé. Mon groupe travaille essentiellement en salle informatique avec pour principal guide le diaporama qui est joint. Chaque séance s’organise autour d’une problématique simple qu’il s’agit de traiter dans l’heure. Des équipes de 3 à 4 élèves s’organisent pour répondre au sujet.

L’objectif final est de construire un croquis de synthèse avec Edugéo durant la dernière séance. Pour une classe de seconde je demande une production peu détaillée mais qui doit être rigoureuse du point de vue de la nomenclature. Les élèves peuvent s’aider de plans qu’ils trouvent sur internet ou que j’ai insérés dans le diaporama. Plusieurs tutoriels vidéo sont à leur disposition pour construire leurs réponses graphiques. Mon croquis de correction s’inspire du schéma que l’on trouve dans l’ouvrage de Magali Reghezza-Zitt (voir bibliographie) à la page 224.

Méthodologie : Contextualiser l’objet d’étude et définir les notions nécessaires (Ecoquartier, ville durable…)
Rédiger le récit et organiser le parcours d’une visite guidée
Construire un croquis de synthèse
Evoquer les limites d’un tel projet d’aménagement urbain. En effet, comment peut-on passer du quartier à la ville durable ? En modifiant l’échelle d’observation, de ce quartier à l’agglomération grenobloise, on constate rapidement qu’il est difficile et coûteux de généraliser une telle politique (cf Yves Bonard et Laurent Matthey)

Conclusion provisoire : A l’instar d’Yvette Veyret et de Renaud Le Goix, nous pouvons dire que la ville durable est complexe à définir. Il n’y a pas un modèle figé et unique. Il s’agit d’abord d’un projet collectif à construire, politique, qui nécessite concertation et négociation.
Le respect des critères de développement durable est central, en préservant les ressources par exemple, mais aussi le patrimoine. La ville durable renvoie également à la mixité sociale et fonctionnelle pour lutter contre l’étalement urbain. Elle se doit de proposer un environnement de qualité et devrait réduire/éliminer pauvreté et inégalités socio-spatiales. Autant de défis et d’éléments complexes que cette démarche essaye d’approcher. Première expérience de cette ampleur en France, le quartier de Bonne montre aussi certaines limites. Il peut être intéressant de comparer avec d’autres quartiers du même type comme Vauban à Fribourg-en-Brisgau, plus ancien et peut-être moins perfectible ?

Le centre commercial dans l'écoquartier de Bonne.

Un certain nombre de ressources qui peuvent vous être utiles :
Des prises de vues du quartier de Bonne sur la base photos du site académique :
http://histoire-geographie.ac-dijon.fr/phpwebgallery/index.php?/category/376

Cinq vidéos tutorielles précisent la confection des croquis avec Edugéo :
http://www.dailymotion.com/M_Chartier_21500

En pièce jointe, le diaporama simplifié qui guide la démarche. Trois fichiers géocroquis Edugéo vous permettent d’ouvrir la légende de la première partie et les figurés de la dernière étape ainsi que l’emprise du quartier.

Bibliographie :
Reghezza-Zitt Magali, « La France dans ses territoires », Sedes, 2012.
Veyret Yvette et Le Goix Renaud, « Atlas des villes durables », Edition Autrement, 2011.

Sitographie :
Yves Bonard et Laurent Matthey, « Les éco-quartiers : laboratoires de la ville durable », Cybergeo : European Journal of Geography, Débats, Quartier durable ou éco-quartier ?, mis en ligne le 09 juillet 2010.
http://cybergeo.revues.org/23202

Le site internet de présentation de la ZAC de Bonne avec énormément de ressources dans l’espace de téléchargement :
http://www.debonne-grenoble.fr/

Une vidéo de présentation générale du quartier par France 5 et l’Ademe :
http://www.youtube.com/watch?v=mgdirlX6HFo

De nombreux travaux publiés par le « PUCA » (Plan Urbanisme Construction Architecture) du ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie.
http://rp.urbanisme.equipement.gouv.fr/puca/
Dont un rapport très complet sur le quartier présenté en diaporama par Jacotte Bobroff (2011) :
http://rp.urbanisme.equipement.gouv.fr/puca/edito/Zac_de_Bonne.pdf

Deux articles sur les limites de ce projet pilote :
A Grenoble, les ratés du premier écoquartier français, Le Monde, par Benoît Pavan.
http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/11/09/a-grenoble-les-rates-du-premier-ecoquartier-francais_1601064_3244.html
A Grenoble, la caserne de Bonne n’a pas que du bon, Libération, 2 avril 2012, François Carrel.
http://www.liberation.fr/societe/2012/04/02/a-grenoble-la-caserne-de-bonne-n-a-pas-que-du-bon_807499