Accueil  >  S’informer > Le nouvel enseignement d’H-G en terminale S

Rubrique Programmes officiels

Le nouvel enseignement d’H-G en terminale S

Le 7 septembre 2014 - J-F Boyer webmestre

Quelques indications, rappels et liens utiles concernant l’histoire géographie en terminale S.

5 septembre 2014, Dijon
Histoire-Géographie en Terminale S

Chers collègues,
Quelques indications, rappels et liens utiles concernant le nouvel enseignement d’H-G en terminale S, avant de nous retrouver courant octobre.

1) Les textes définissant le programme sont consultables au Bulletin Officiel de l’Education Nationale n° 8 du 21 février 2013 et également en ligne : http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=66879

2) la définition de l’épreuve d’histoire et géographie série S est précisée au Bulletin Officiel de l’Education Nationale n°43 du 21 novembre 2013 : http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=74955

3) Vous trouverez sur Eduscol les sujets d’essais, des indications sur les attentes par rapport à ces sujets et enfin une note concernant les productions graphiques (avec liste des croquis pouvant donner lieu à sujet d’examen) en suivant ce lien : http://eduscol.education.fr/cid76064/ressources-pour-la-classe-terminale-de-la-serie-s-session-2015.html

4) Les candidats redoublants (qui ont donc passé l’EA (épreuve anticipée) d’HG en première 2013 et échoué au bac 2014) doivent passer la nouvelle épreuve : la DGESCO précise que la note de l’EA d’HG ne peut être conservée, car l’épreuve est à présent terminale (ET). Même chose pour un candidat triplant.

Nous attirons votre attention sur le point suivant : le cadre horaire étant très différent en S (2 heures hebdomadaires et épreuve de 3h), il impose d’aborder différemment une même question dans les deux programmes (ES/L et S) : travail de ciblage des notions clés en série S, quitte à laisser de côté certains éléments factuels, et mise en évidence des liens existant entre les différentes parties du programme, pour gagner en efficacité et en temps. Par exemple, le travail mené sur « des cartes pour comprendre le monde » peut permettre d’alimenter par la suite une réflexion sur « des territoires inégalement intégrés à la mondialisation » ; un travail sur les acteurs ou les flux de la mondialisation peut trouver un écho dans l’approche des « dynamiques géographiques de grandes aires continentales ».

Il importe de garder à l’esprit les finalités de l’enseignement de l’histoire et de la géographie en Terminale S : volonté de former des citoyens éclairés, susceptibles d’avoir un regard critique sur le monde dans lequel ils vivent et acquisition de méthodes de travail et autonomie des élèves.

 

En vous souhaitant à nouveau une bonne rentrée,
Très cordialement,
Françoise DELASPRE et Pascale GOUTAGNY, IA-IPR histoire-géographie

mai 2017 :

Rien pour ce mois

avril 2017 | juin 2017

Restez informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon

Rester informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon