Accueil  >  Se documenter > La Nativité du Maître de Flémalle (programme de 5e ou de 2e)

Rubrique Parcours d'éducation artistique et culturelle

La Nativité du Maître de Flémalle (programme de 5e ou de 2e)

Le 26 octobre 2011 - C. Mehdaoui

Cet article propose une étude d’un tableau attribué au Maître de Flémalle, la Nativité, du musée des beaux-arts de Dijon.

Ci-dessous quelques pistes pour les enseignants extraits du dossier d’accompagnement ci-joint à cet article. Le document propose une analyse de l’oeuvre et de son auteur.

Pistes générales
Un travail préalable pourrait aider les élèves à repérer les éléments réalistes du tableau :
- étude des vêtements du XVe siècle, d’instruments de musique.
- études des habitations, des techniques de construction (notamment torchis), des églises gothiques, des châteaux forts.
Devant le tableau
- sans donner le titre du tableau, quelle scène les élèves voient-ils (voient-ils a priori une scène religieuse ?)
- repérage des éléments d’emblée irréels pour les élèves (anges, phylactères, rayonnement de l’enfant, rochers)  le tableau représente bien une scène religieuse.
- où les éléments imaginaires sont-ils localisés dans le tableau ? Tous au premier plan  identifier deux parties dans le tableau.
- dans ce premier plan existent aussi des éléments réalistes (personnages, constructions...) : les nommer précisément à partir du travail de préparation.
- repérage des éléments réalistes du second plan.
Conclusion : quels sont les éléments dominants ? Les éléments réalistes  déjà forte humanisation des personnages et de leur environnement Interprétation (en classe ou pendant la visite)
- Aider les élèves à interpréter ces choix « anachroniques » de l’artiste en les faisant s’interroger sur l’effet que cela peut avoir sur celui qui regarde le tableau au XVe siècle.
- Leur rappeler, en comparaison, l’effet produit par les représentations religieuses précédentes avec, par exemple, les jugements derniers aux tympans des églises + peut être leur fournir un texte sur la religion humaniste.
• Piste arts plastiques :
Transposer le tableau au XXIe siècle en insistant sur coexistence d’éléments réalistes et imaginaires.
• Piste histoire :
Utiliser le tableau comme source historique car il montre en image des éléments de l’environnement quotidien du peintre ; il nous aide à connaître des techniques de construction, des activités humaines par exemple. Il permet aussi de comprendre les représentations qu’ont de la religion les contemporains de l’oeuvre.
juillet 2017 :

Rien pour ce mois

juin 2017 | août 2017

Restez informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon

Rester informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon