Accueil  >  Enseigner avec le numérique > La Bourgogne Franche-Comté : portraits cartographiques d’une nouvelle région.

Rubrique Croquis

La Bourgogne Franche-Comté : portraits cartographiques d’une nouvelle région.

Le 11 janvier 2017 - Cécile De Joie, D. Langoureau, G. Juilleron, Mathieu Chartier

Le 1er janvier 2016 sont nées officiellement 13 nouvelles régions métropolitaines, issues de la réforme territoriale, dont le premier volet date de janvier 2014. La Bourgogne Franche Comté est maintenant la collectivité territoriale étudiée dans le cadre des programmes de 1ère notamment.
Cet article réunit plusieurs propositions pédagogiques et croquis pour enseigner ce nouveau territoire du quotidien.

En classe première, la région est étudiée selon deux axes : territoire de la vie quotidienne et territoire aménagé.

Classiquement, le cours peut débuter par une définition de la région, de l’espace vécu à la maille de gestion d’un territoire : la collectivité territoriale. Cette vidéo de 2 min de l’AFP peut-être mobilisée pour aborder les compétences des régions :

Dans un deuxième temps va être abordée la région des élèves, la région Bourgogne Franche-Comté. Il s’agit d’abord de faire connaissance avec ce nouvel espace, pourquoi pas en en recherchant le portrait présenté sur le site internet de la collectivité territoriale ? Sur cette page : https://www.bourgognefranchecomte.fr/En-images,1101 il est proposé de découvrir les "atouts" de la région en 40 photographies, que l’on peut proposer d’identifier, de replacer sur un fond de carte de la région et classer par thèmes. Un premier portrait se dégage...

Toujours sur le site de la collectivité, on pourra trouver une représentation cartographique, que l’on peut facilement mettre en relation avec les compétences et le portrait en images.

Carte Conseil Régional

Mais au-delà de ces documents de communication, qu’en est-il réellement des indicateurs et du fonctionnement de cet espace ? Il est possible de faire réaliser un croquis de la Bourgogne Franche Comté aux élèves. Compte-tenu du temps imparti à cette question, plusieurs pistes pédagogiques peuvent être envisagées.

- Proposition de C. De Joie, lycée du parc des Chaumes à Avallon, et Mathieu Chartier, lycée Désiré Nisard à Châtillon-sur-Seine. Mise en œuvre en classe de 1ère S.

Trois groupes différents vont travailler chacun sur un thème, qui correspondra à une partie de la légende.
1. Les espaces ruraux agricoles et touristiques
2. Villes et peuplement
3. Réseaux et liens avec les espaces englobants

- Vous devez sélectionner les informations cartographiables correspondant au thème.
- Vous devrez faire des choix et avoir entre 5 à 6 items par grande partie.
- Vous devrez choisir des figurés adéquats : Aide manuel papier.
- Vous devrez donner un titre à la partie de légende sur laquelle vous avez travaillé.

La source principale mobilisée est un document de synthèse de l’INSEE.

S’en suit une mise en commun pour aboutir à un portrait assez complet de la région. Dans l’heure suivante, en salle informatique, les élèves ont à leur disposition une proposition de croquis sous forme d’un diaporama, mais dont les éléments de légende ont été mélangés, et où il manque les titres. Le travail consiste à redonner du sens au croquis.

Croquis BFC complet - Mathieu Chartier

Le diaporama du croquis (réalisé par Mathieu Chartier, Lycée D. Nisard, Châtillon-sur-Seine) est proposé en pdf en pièce jointe à cet article, et au format edugeo. Si vous souhaitez les fichiers dans d’autres formats pour les utiliser en classe, n’hésitez pas à nous contacter par mail.

- Proposition de Dimitri Langoureau, Lycée Marey, Beaune.

Cette proposition a été mise en oeuvre dans une classe de 1ère ES à 35 élèves. La séance 1 débute par une trentaine de minutes sur les rappels et/ou présentation de la méthode du croquis attendu pour l’épreuve du bac.

La problématique suivante est ensuite proposée : Deux régions fusionnent : comment le nouveau territoire né de la fusion s’organise-t-il ? Quelles sont les complémentarités et influences réciproques ? Les élèves disposent d’un dossier documentaire et d’un fond de carte.

Les élèves travaillent en groupes de 3. Ils doivent d’abord dégager les informations à cartographier, ce qui est fait en général assez rapidement. Ensuite, la plus grosse difficulté est de structurer une légende qui réponde à la problématique. Ce travail de groupe se fait en deux heures.

Proposition de correction :

Croquis BFC Dimitri Langoureau
Légende croquis BFC Dimitri Langoureau

Proposition de G. Juilleron, Lycée Charles de Gaulle, Dijon, à retrouver sur son blog : http://profjuilleron.over-blog.com/2015/09/croquis-de-votre-region-bourgogne-franche-comte.html

La réalisation de ce croquis s’inscrit dans une démarche plus large de compréhension et maîtrise de la cartographie. Toutes les explications données en classe lors de ces premières séances sont réinvesties tout au long de l’année au travers des divers croquis et schémas du programme de 1er L, ES, S.
En début d’année, en abordant le Thème 1 Comprendre les territoires de proximité, l’entrée dans le programme se fait par une étude de cas sur un aménagement local pour le premier chapitre Approche des territoires du quotidien. Puis, après analyse des documents (questionnaire+ étude sur 2 heures), il est demandé aux élèves de réaliser un schéma. Certains ont déjà des idées car précédemment dans leur scolarité, ils ont pratiqué cet exercice. Ils travaillent en groupe (3-4 élèves maximum) et me rendent au bout d’une heure leurs réalisations. La séance suivante, les croquis sont restitués, accompagnés d’une fiche de méthodologie de la cartographie : différentes formes de figurés, gradations de couleurs, superposition des figurés. La légende doit être organisée par des parties. La séance de méthodologie se termine sur les erreurs à éviter comme les symboles « touristiques » (ex : petit avion pour un aéroport), ou bien de ne pas renseigner sa carte, ne pas inscrire le schéma dans un cadre spatial, l’utilisation du fluo... Puis, le groupe classe établit ensemble la liste des éléments de l’étude de cas qui devaient obligatoirement se trouver en légende et sur le schéma. Un schéma est proposé et modifié ensemble pour l’adapter à la réflexion menée dans la séance.
Dans un second temps, toujours dans le même thème de géographie, mais dans le cadre de la leçon Territoire de vie, territoire aménagé, la séquence débute par une étude de cas sur la région Bourgogne-Franche-Comté. Cette étude est constituée du dossier de Côte d’Or magazine de janvier 2016, du rapport de l’INSEE 2016 sur la nouvelle région et de cartes économiques projetées au tableau. Les élèves travaillent en groupe (les mêmes que sur la première étude de documents). Ils ont deux heures pour trouver les points forts et les points faibles de la nouvelle région, et comprendre l’organisation des activités. Puis, ils ont une heure pour réaliser un croquis. Ils peuvent s’appuyer sur leur première expérience (schéma corrigé et annoté) et de la méthodologie donnée en classe. La séance suivante, la liste des éléments de légende qui devaient apparaître est mise en commun, et les croquis corrigés sont restitués.

Croquis BFC Gwendoline Juillerion

Lors des corrections et du retour des réalisations cartographiques, j’insiste sur le fait que mon croquis est une proposition parmi d’autres, que je n’attends pas d’eux le même résultat. Je suis attentive à la cohérence des figurés avec les informations cartographiées, la pertinence de l’information représentée, la localisation, le soin apporté à la carte. Comme je le dis à mes élèves « La cartographie, c’est comme la pâtisserie : ça doit être aussi beau que bon ! ».
Ces deux exercices, enchaînés avec la mise en place de la méthodologie au cours du travail, me semblent importants. Ils permettent de faire réfléchir les élèves sur les formes, les couleurs, la sélection des informations (cartographier, c’est trier), sur la proximité des figurés qui dit quelques chose de l’espace concerné. Construire de A à Z une carte à partir de documents est complexe, mais si les élèves savent faire cela, ils comprendront par la suite tous les croquis et schémas qui seront sous leurs yeux. La compréhension aide à la mémorisation, ce qui sera un plus pour l’épreuve du Baccalauréat en cas de croquis.

juin 2017 :

Rien pour ce mois

mai 2017 | juillet 2017

Restez informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon

Rester informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon