Accueil  >  Se documenter > L’utilisation de cartes mentales en 4e

Rubrique Pédagogie - Didactique

L’utilisation de cartes mentales en 4e

Le 25 mai 2012 - C. Guerin, Gaëlle Charcosset

Cet article fait suite à celui qui a été réalisé au sujet des traites négrières et l’esclavage (http://histoire-geographie.ac-dijon.fr/spiphistoire/spip.php?article553). Il a pour but de proposer des utilisations de la carte mentale en classe de 4e, dans des usages différents par deux professeurs.

La carte mentale est utilisée tout au long de l’année pour aider les élèves dans leur démarche d’organisation des idées. L’exercice a été inclus soit avec une place centrale dans la constitution du thème abordé, en travail individuel, soit en phase de conclusion, en construction professeur-élèves sur la base d’un cours dialogué.
D’autres modalités sont possibles.

La démarche autour de la carte mentale s’est constituée par étapes successives et a toujours été associée à l’exercice de rédaction d’un texte organisé dont elle est conçue comme l’étape préalable.

Etape 1 – Une branche de la carte mentale est proposée, il faut la compléter à partir de questions interrogeant les documents mis à disposition des élèves, ou à partir de connaissances lorsque la carte mentale est à réaliser en évaluation.

Etape 2 – Travailler sur l’ordre des idées en classant les différentes branches de la carte mentale, afin d’adopter un ordre logique, et, si possible, en variant les capacités (raconter, expliquer des rapports de causalité, etc.)

Etape 3 – Les titres des branches ne sont plus des questions mais des thèmes ; cela est plus difficile à appréhender par les élèves qui doivent faire le lien entre des données concrètes et un intitulé souvent abstrait (ex. les idées sociales de Voltaire).

Etape 4 – Pour préparer la problématisation, le sujet à traiter comprend un terme dont la définition se construit autour de plusieurs dimensions ; ces dernières correspondent aux différentes branches de la carte mentale ; à partir de là, les élèves doivent extraire les informations des documents donnés pour alimenter les différentes branches, puis les classer.

Progression tout au long de l’année

Histoire

Le choix a été fait d’utiliser les cartes mentales au début de l’année en histoire, sur la séquence L’Europe et le monde au XVIIIe siècle, mais d’autres séquences et thèmes s’y prêtent également 

L’Europe et le monde au XVIIIe siècle

- « Les traites négrières et l’esclavage » (voir http://histoire-geographie.ac-dijon.fr/spiphistoire/spip.php?article553) (étapes 1 et 2).

- Evaluation conjointe pour les thèmes » L’Europe dans le monde au début du XVIIIe siècle » (le port de Londres avait servi de support) et « les traites négrières et l’esclavage », à partir d’une carte mentale interrogeant plusieurs documents sur le port de Bordeaux.

- « L’Europe des Lumières », à travers Voltaire (étape 3 ; l’exercice était ardu lorsqu’il s’agissait de retrouver dans les documents les idées du philosophe sur la société ; cela venait de la difficulté à comprendre ce qu’est la société d’une part et d’autre part à relever les informations qui en relevaient).

Carte mentale - Voltaire (documents utilisés pour la compléter non fournis)

- Evaluation conjointe pour les thèmes « L’Europe des Lumières » et « Les difficultés de la monarchie sous Louis XVI » ; l’évaluation repose sur une carte mentale mêlant des branches avec des questions précises et d’autres avec des thématiques, à compléter avec les documents proposés et avec les connaissances issues de la leçon.

Carte mentale donnée en évaluation Entre parenthèses sont indiquées les lignes sur lesquelles les branches doivent être recopiées à l’intérieur de la copie double (utilisée en A3).

Le XIXe siècle
- Pour le thème « L’âge industriel », l’industrialisation et le développement du capitalisme sont étudiés à travers le développement du chemin de fer. Réalisation d’une carte mentale comme bilan en fin de séance faisant apparaître les causes et les conséquences avec au centre le chemin de fer au XIXe siècle. Cet exercice permet d’organiser les idées afin que les élèves puissent rédiger un paragraphe structuré à partir des connaissances vues dans le chapitre. Cela permet aussi de préciser les termes causes et conséquences qui sont souvent confus pour les élèves.

Carte mentale - Chemins de fer XIXe s.

Géographie

En géographie, le choix a été fait de travailler avec les cartes mentales autour de notions. Si cela n’a pas été fait sur la séquence « Des échanges à la dimension du monde », Tokyo comme mégalopole ou les firmes transnationales peuvent être traités en partie sous cet angle.

Les territoires dans la mondialisation
L’outil a été utilisé de manière filée sur la séquence « Les territoires dans la mondialisation », avec les thèmes 1 et 2, « Les Etats-Unis » et « les puissances émergentes ».

- « Les Etats-Unis » : avec une carte mentale, les élèves doivent démontrer que les Etats-Unis sont une puissance complète. Ils disposent de la définition de puissance qui décline les domaines de la puissance et de documents qui permettent de l’aborder (les documents ne sont pas triés par dimension et ne traitent pas d’une seule dimension chacun). A eux de constituer les différentes branches puis de les classer (étape 4). La correction permet de distinguer hard power et soft power. L’exercice s’inspire d’un schéma du manuel Le livre scolaire, qui propose différentes thématiques pour traiter le sujet.

- L’exercice est renouvelé lors de l’étude de cas du thème « les puissances émergentes ». Le choix a été de traiter l’Inde. Les élèves réinvestissent la notion de puissance mais, cette fois, les documents insistent aussi sur le développement économique important au cours des vingt dernières minutes et sur l’existence d’inégalités sociales et territoriales importantes, ce qui permet d’introduire la notion de puissance émergente. Des élèves (de bon niveau, mais qui ont tendance à apprendre leurs leçons comme des textes construits qu’ils restituent à la virgule près) souhaitent réaliser directement le texte de synthèse. L’accord est donné afin qu’ils perçoivent bien les intérêts de la carte mentale comme étape préalable. En effet, ces élèves se sont orientés sur une paraphrase linéaire des documents ; la correction a alors visé à leur montrer la différence de démarche par rapport à ceux qui avaient bien fait la carte mentale préalablement.

- L’évaluation sur « les puissances émergentes » intègre un exercice de carte mentale. Les élèves doivent exploiter un dossier documentaire sur la Chine, à partir duquel ils doivent démontrer que la Chine est une puissance émergente.

Les deux derniers exercices sont volontairement plus complexes. Il est très accompagné en classe, lorsque les élèves travaillent dans un premier temps individuellement puis par groupe de deux pour confronter leurs choix. Le barème lors de l’évaluation tient compte de la difficulté de l’exercice pour ne pas devenir rédhibitoire pour les élèves.

Quelques ressources en ligne (liste non exhaustive...)

- Le scoop.it ! de François Bocquet sur les usages pédagogiques des cartes mentales : http://www.scoop.it/t/usages-pedago...

- Le pearltrees "cartes mentales" du groupe Apprendre : http://www.pearltrees.com/#/N-f=1_4... (via @lozach)

- Le blog de Ludovic Fécamp Histoire de bloguer (utilisation des cartes heuristiques (ou cartes mentales) en histoire, géographie et éducation civique) : http://leprofdhistoire.wordpress.com/ (via @ymarvin27), avec de nombreuses propositions sur le programme de 4e.

- un tutoriel pour utiliser Bubbl.us, dans la newsletter "Vos cours en actu", n°2, éditée par Lelivrescolaire.fr : http://newsletter.lelivrescolaire.f...

avril 2017 :

Rien pour ce mois

mars 2017 | mai 2017

Restez informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon

Rester informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon