Accueil  >  Se documenter > Construire un EPI

Rubrique Pédagogie - Didactique

Construire un EPI

Le 18 février 2016 - Cécile De Joie

Pour faciliter l’interdisciplinarité, une lecture croisée des programmes s’impose en premier lieu.

1. Identifier un thème et les disciplines concernées.
- recenser dans les programmes des points de convergences, des objets d’étude, des concepts, des notions pouvant être abordés sous le regard de deux ou plusieurs disciplines et dont la mise en relation établira des liens de complémentarité et/ou de coopération, ainsi que des interactions… ;
- identifier dans mon programme des contenus qui se prêtent à l’interdisciplinarité ;
- constituer le binôme ou le trinôme… et plus autour d’un projet fédérateur.

2. Déterminer les apprentissages à conduire.
- identifier les compétences du socle qui seront particulièrement travaillées ;
- définir précisément le contenu de programme qui sera traité dans le cadre de l’EPI pour chaque discipline ;
- déterminer la contribution possible à un des parcours éducatifs (Parcours Avenir, PEAC, Parcours Citoyen).

Attention :

    • cibler des items qui feront l’objet d’un réel apprentissage et qui seront évalués ;
    • limiter le nombre de compétences visées dans l’EPI (privilégier la qualité à la quantité)
    • associer des savoirs disciplinaires contribuant à l’avancée des programmes

3. Élaborer la situation d’apprentissage, le problème à résoudre.
- Définir un contexte faisant référence à une situation de travail, à une réalité professionnelle, sociale… à une situation issue de la vie courante ;
- Formuler le problème à résoudre – la tâche complexe

Attention :

  • problématiser c’est se poser une question dont la réponse prête à discussion, une question à laquelle on ne peut pas répondre par oui ou par non ; c’est une question qui pousse à la réflexion, qui invite à définir un champ d’investigation, qui suscite un raisonnement et apporte d’autres questions ;
  • définir une situation complexe c’est :
    • poser un problème que l’élève doit résoudre, un défi à réaliser,
    • faire appel à la réflexion, à l’engagement et à la réalisation,
    • poser des contraintes,
    • permettre de procéder par essais et erreurs et d’effectuer des choix
    • mobiliser simultanément des connaissances, des capacités, des attitudes,
    • permettre la collaboration, la coopération, l’interaction entre élèves.

4. Préparer le projet.
- penser la démarche de projet ;
- prévoir la mise en œuvre (durée, temps en classe entière, temps en groupe à effectif allégé, co-intervention, modalités d’évaluation…) ;

    • ­planifier les différentes étapes de l’étude de besoin à la réalisation :
    • prévoir une validation du cahier des charges après l’étude de faisabilité
    • Prévoir le temps et les modalités de restitution.

Attention :
« Le projet n’est pas une fin en soi. C’est un détour pour confronter les élèves à des obstacles et provoquer des situations d’apprentissage » (P. Perrenoud) ;
Garder en mémoire les facteurs favorisant l’efficacité d’un projet :
- une dimension collective et une véritable reconnaissance de la réalisation,
- une modification du statut du formé par la cogestion du projet,
- une prise de responsabilité,
- un seuil de difficulté minimum,
- un réel potentiel d’apprentissage,
- une approche où la construction des savoirs se fait dans l’action,
- la réalisation des objectifs fixés.

En pièce jointe, une fiche d’aide à la construction d’un EPI en format pdf pour impression et odt pour modification.

juin 2017 :

Rien pour ce mois

mai 2017 | juillet 2017

Restez informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon

Rester informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon