search

Accueil > TraAM > Mises au point scientifiques > La réalité virtuelle pour développer l’empathie et les compétences (...)

La réalité virtuelle pour développer l’empathie et les compétences sociales

jeudi 10 juin 2021, par M. Bertrand

Comment développer l’empathie et les compétences sociales à l’aide de la réalité virtuelle ? Une mise au point scientifique proposée par Mickaël Bertrand.

Les compétences sociales sont aujourd’hui explicitement mentionnées dans le socle commun de connaissances, de compétences et de culture. C’est notamment le cas dans le domaine 3 relatif à la formation de la personne et du citoyen qui précise par exemple que l’élève “est capable de faire preuve d’empathie et de bienveillance”. Bien que ces compétences fassent l’objet de multiples publications dans le monde anglo-saxon, leur intégration dans le curriculum français s’est parfois accompagnée d’interrogations quant aux ressources et méthodes disponibles pour les enseigner et les évaluer. La réalité virtuelle fournit sans conteste des pistes intéressantes à explorer.


Pourquoi mobiliser la réalité virtuelle pour développer des compétences sociales ?


Dans leur communication intitulée “Si vous ne l’expérimentez pas, vous ne le comprenez pas !”, Joseph et Vanessa Camilleri, David Scicluna et Vince Briffa expliquent que la réalité virtuelle n’est certes pas indispensable pour développer l’empathie et la compassion, mais qu’elle constitue un gigantesque bond en avant en proposant une approche basée sur la mise en récit immersive.
Selon eux, ces compétences sont de plus en plus nécessaires dans nos sociétés pluri-ethniques et fragmentées qui nécessitent d’apprendre à comprendre l’autre pour l’accepter. Ils citent notamment les flux migratoires de plus en plus importants au cours des dernières années qui requièrent de préparer les populations européennes à accueillir des migrants issus de multiples territoires et véhiculant des cultures très diversifiées.
D’ailleurs, les auteurs de cette étude précisent que ces ressources n’ont pas uniquement vocation à nourrir la réflexion des élèves, mais qu’elles peuvent également être utiles dans la formation professionnelle des enseignants susceptibles d’accueillir des réfugiés dans leurs classes.


Quelles sont les limites de la réalité virtuelle pour développer des compétences sociales ?


Si l’apprentissage de l’esprit critique et des compétences sociales telles que l’empathie relèvent bien de l’éducation, il convient de se poser la question de l’âge des enfants et de leur sensibilité face à des ressources et des situations d’apprentissage qui ont justement pour vocation de les interroger d’un point de vue émotionnel.
C’est pourquoi le documentaire “The Displaced” développé par le New York Times constitue une ressource intéressant selon Tuija Parika dans son article intitulé “Intimacy and Rivalry : Becoming a “Self” in the Virtual Reality of Migration” (2020). Celle-ci considère en effet que ce support est particulièrement adapté à un usage pédagogique car il est certes basé sur des récits authentiques et validés par une enquête journalistique, mais que le traitement éditorial permet d’évoquer la guerre et ses conséquences sans jamais montrer à l’écran d’images violentes et choquantes. A l’inverse, la musique et les bruitages d’ambiance permettent de créer un environnement capable d’immerger l’utilisateur dans un univers susceptible de créer un sentiment d’empathie.


Sitographie


- Michele BORBA, “Nine Competencies for Teaching Empathy”, in Educational Leadership, Volume 76, Octobre 2018. (http://www.ascd.org/publications/educational-leadership/oct18/vol76/num02/Nine-Competencies-for-Teaching-Empathy.aspx)
- Joseph CAMILLERI, David SCICLUNA, Vince BRIFFA, Vanessa CAMILLERI, “If you aren’t experiencing it, you’re not understanding it ! Using virtual reality to understand migrants”, communication donnée dans le cadre de l’International Technology, Education and Development Conference, Novembre 2016 (https://www.researchgate.net/publication/311364995_IF_YOU_AREN%27T_EXPERIENCING_IT_YOU%27RE_NOT_UNDERSTANDING_IT_USING_VIRTUAL_REALITY_TO_UNDERSTAND_MIGRANTS)


Mise en page pour le site académique : Angélique MARIE.