Accueil  >  Enseigner  >  Géographie > Nourrir une famille sur la planète 5e

Rubrique Nourrir les hommes

Nourrir une famille sur la planète 5e

Le 20 février 2017 - Bertrand Quennoy

Le travail photographique de Peter Menzel qui présente 36 portraits de familles présentant une semaine de nourriture est devenu un classique du programme de 5e. Présent dans de nombreux manuels, il a l’avantage d’être saisissant et de plaire énormément aux élèves.
Souvent la famille américaine en surnutrition est opposée à celle en sous-alimentation du Soudan. Pourquoi ne pas se servir des autres clichés pour approfondir le chapitre sur l’alimentation.

Place dans le programme de 5ème : Thème 2 "des ressources à gérer et à renouveler"
Il convient de montrer comment nourrir le plus grand nombre sans surexploiter ou détruire la ressource. Après avoir comparé les Révis de Caroline du nord aux Aboubakar du Darfour pour définir quelques notions importantes (malnutrition, surnutrition...), l’exemple de la Révolution verte en Inde peut problématiser un peu plus le chapitre autour de la question du développement durable.
Cette nouvelle séance permet d’étudier d’autres États sur tous les continents et dans de nombreux milieux bioclimatiques déjà abordés en 6e (haute montagne, désert froid ou chaud...) : Japon, Groenland, Guatemala, Bhoutan, Égypte, Australie.
Les collégiens pourront ainsi réactiver leurs connaissances géographiques autour des atouts ou contraintes naturelles de ces espaces. Varier aussi les échelles (familiale et nationale) pour résoudre une question planétaire. Sans viser l’exhaustivité, le but étant présenter les solutions qu’ont mis en place chaque pays pour le nourrir tout en abordant les conséquences possibles .

Déroulement de la séance
La première heure est consacrée au choix des sujets d’étude (libre, imposé, tiré au sort) et à une première approche : localisation sur un planisphère, atouts & contraintes agricoles.
Les 2 heures suivantes, les groupes approfondissent le sujet à travers la lecture de textes et le visionnage d’une vidéo. Ce travail se prête donc à la mise en place de groupes et à l’utilisation de nombreux matériels : manuels, planisphère, cartes (relief, zones bioclimatiques) visionnage des familles et de leur nourriture en couleur, appareil de lecture vidéo. Des tablettes seraient donc idéales.
Enfin chaque groupe présente son travail à la classe (compter 2h00) . Pour noter toutes ces idées, la trace écrite collective peut prendre la forme d’un tableau ou d’une carte mentale qui prolongera le chapitre.

Compétences évaluées (voir le détail de l’évaluation dans le fichier joint)
- Se repérer dans l’espace : construire des repères géographiques
- Raisonner, justifier une démarche et les choix effectués
- Coopérer et mutualiser

avril 2017 :

Rien pour ce mois

mars 2017 | mai 2017

Restez informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon

Rester informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon