search

Accueil > Enseigner > Histoire > XIXe siècle-1914 > Audioguide de Paris. Travail sur l’oral par enregistrement sonore en classe (...)

Audioguide de Paris. Travail sur l’oral par enregistrement sonore en classe de 4e

lundi 5 janvier 2009, par Gaëlle Charcosset

Collège les Bruyères, La Clayette (71), 2007-2008

Contexte

En présence d’une classe de 4e attentive mais relative silencieuse en cours, avec une prise de parole réduite à quelques élèves, un travail de motivation et de valorisation de l’oral a été mis en place. En vue du voyage scolaire à Paris prévu pour le mois d’avril, des sujets d’exposés portant sur des monuments ou des quartiers, en relation avec le programme d’histoire et de géographie, ont été donnés. Les élèves ont du produire une plaquette touristique à l’écrit et préparer un oral qui, enregistré, est mis à disposition (sur les clés mp3 pour ceux qui en ont, diffusion par enceinte dans le bus) au moment du voyage, sous la forme de fichiers mp3 : ainsi, ce sont les élèves qui proposent la visite guidée de la ville, l’enregistrement de chaque exposé en fichiers séparés permettant de s’adapter au sens de la visite.

Objectifs

Connaissances

Trois sessions d’exposés ont été organisées, en relation avec trois chapitres d’histoire et de géographie :

  • l’âge industriel
  • Paris et la région parisienne (géographie)
  • la France de 1815 à 1914.

Les chapitres sur les XVIIe et XVIIIe siècles et sur les grandes phases de la Révolution française se prêtent également à cette démarche, d’autant que le voyage scolaire comprenait les jardins de Versailles.
Voir la liste des sujets donnés en annexe 1.

Savoir-faire

  1. Mener une recherche documentaire au CDI à partir d’un sujet donné (un questionnaire guide la recherche. Voir un exemple en annexe 2. Le questionnaire est destiné à cibler les éléments à retenir, à éviter le copier/coller depuis des sites internet, à distinguer les démarches de recherche documentaire et de restitution).
  2. Travailler en autonomie et en groupe : apprendre à se répartir le travail, à gérer les conflits possibles.
  3. Rendre un travail écrit répondant à la forme demandée.
  4. Travailler l’oral et prendre conscience de son expression orale.
  5. Initiation à un logiciel de montage audio (cela peut donner lieu à la validation d’items du B2i).
  6. Le travail réalisé en collaboration avec la professeure documentaliste de l’établissement a également débouché sur des objectifs de formation en documentation ; lors des deux premières sessions, la présentation des références bibliographiques puis celle de la citation des sites internet ont été mises en avant.

Conditions de réalisation

Vérifier les ressources locales

Le travail en exposé impose de vérifier les ressources accessibles aux élèves. Les sujets non réalisables avec les ressources du C.D.I. ont donc été exclus de la liste proposée aux élèves, lorsque les ressources numériques (internet notamment) ne permettaient pas de compléter les documents papier (ouvrages, périodiques).

Utilisation du logiciel de montage audio

 L’initiation au montage audio a été réalisé avec logiciel libre Audacity, téléchargeable sur le site de développement de logiciels open source (http://audacity.sourceforge.net/about/), et dont les principales fonctionnalités sont décrites sur le site de Framasoft : http://www.framasoft.net/article1039.html. L’exportation en format mp3 exige l’enregistrement d’un fichier .dll, signalé sur la page descriptive. L’interface est très intuitive et n’exige pas d’autre matériel qu’un micro ou un micro-casque à connecter sur l’ordinateur utilisé.

Modalités pratiques de réalisation et d’intégration aux séquences de cours

Les sujets d’exposés ont été distribués la première fois en séquence de travail au CDI, ce qui permettait de revoir la formulation de recherche dans le logiciel de documentation BCDI.
Un délai de 15 jours a été donné à chaque fois ; une fois le travail écrit ramassé, quelques pistes ont été données pour le compléter et/ou le corriger ; lors d’une séquence, les exposés sont réalisés à l’oral et enregistrés. Une série d’échanges débute après l’exposé puis après l’écoute des exposés pour relever ce qu’il faudrait modifier de l’expression lors du prochain exposé.
Les exposés n’ont pas été intégrés de la même manière selon les chapitres traités :

  • pour le chapitre sur l’âge industriel, la recherche a été réalisée en même temps que s’est déroulé le cours sur ce chapitre ; des éléments du cours devaient donc être intégrés dans l’exposé
  • pour le chapitre Paris et la région parisienne, les exposés ont été préparés avant le chapitre et la séquence d’enregistrement a été celle d’introduction de cette leçon
  • pour le chapitre la France de 1815 à 1914, les exposés ont aussi été réalisés avant le chapitre (et après le voyage à Paris, l’audioguide était donc à destination des élèves de 4e de l’année suivante).

Bilan

L’expérience a été enrichissante ; ponctuelle, elle a néanmoins débouché, pour quelques élèves, sur une participation plus régulière.
L’exercice s’est révélé formateur sur le plan de l’expression orale, les élèves parvenant à relever d’eux-mêmes les exigences que l’on pouvait avoir sur cet exercice, notamment de ne pas lire, de parler lentement et d’articuler, d’éviter les énumérations au profit de phrases, de proposer un exposé oral organisé pour éviter les redites, de tenir compte du temps (avec une préférence prononcée pour un format court, le « trop long » devenant « ennuyeux »). Partant de ces constats, ou dans une démarche d’anticipation, certains élèves se sont entraînés avant l’exposé oral, particulièrement pour éviter de trop lire et pour savoir le temps que durerait leur exposé. En annexe 3, le fichier mp3 du groupe ayant travaillé sur les grands magasins montre la différence entre une élève qui a préparé l’oral, qui était en mesure de se détacher de l’écrit, et une autre, qui découvrait ou presque le texte « à dire ».
La motivation n’a pas été la même pour tous les élèves et toutes les sessions d’exposés :

  • lors de la première, quelques élèves motivés ont réalisé un travail de qualité et se sont investis ; d’autres ont estimé que l’effort de rendre quelque chose compterait de manière prépondérante dans la note qui accompagnait collectivement la brochure papier ;
  • lors de la seconde session, l’implication a été plus forte ; il semblerait que le passage à l’oral lors de la première session a fait réaliser aux élèves peu investis que, sans une préparation, ils n’avaient rien à dire, ce qui était difficile à gérer sur le moment, face à leurs camarades, et plus généralement, lorsque la visite de Paris aurait lieu, avec l’enregistrement. La difficulté majeure de se séparer de ses notes n’a néanmoins pas pu être contournée pour la plus grande partie des élèves ;
  • la troisième session, organisée après le voyage à Paris, a été moins motivante pour les élèves ; cela s’en est ressenti sur le rendu final. Chaque groupe devait enregistrer seul, au CDI, le fichier sonore, proposé ensuite à l’écoute en classe ; lors des différentes démonstrations, la possibilité d’ajouter des bruitages, des fonds musicaux avait été faite, les élèves n’ont pas saisi cette possibilité, l’exercice se révélant peut-être trop ardu, non sur le plan technique, mais sur le plan de la cohérence avec l’exposé (trouver un bruitage, une musique en adéquation), ce qui nécessite un travail de recherche plus encadré sur cette dimension.

Annexes

Annexe 1 – Liste des sujets donnés en exposés

En relation avec le chapitre sur l’âge industriel :

  • la Tour Eiffel
  • les grandes percées haussmanniennes : naissance des grands boulevards
  • les Buttes Chaumont
  • le quartier Montmartre
  • les grands magasins
  • les gares parisiennes du XIXe siècle
  • le métro parisien

En relation avec le chapitre de géographie Paris et la région parisienne :

  • le quartier de la Défense
  • l’opéra Bastille
  • la nouvelle Bibliothèque de France
  • le parc de la Villette
  • la Plaine Saint-Denis
  • le Centre Beaubourg
  • Vélib’

En relation avec le chapitre sur la France de 1815 à 1914 :

  • le palais du Luxembourg
  • l’Assemblée nationale
  • le palais de l’Élysée
  • l’hôtel de ville (1871)
  • le mur des fédérés au cimetière du Père Lachaise
  • le château de Versailles (1870-1871)
  • le Panthéon

Annexe 2 – Le questionnaire et les consignes données pour l’exposé sur les grands magasins

  • La plaquette et l’exposé final doivent répondre aux questions suivantes :
    • Quand apparaissent les grands magasins ? Qui a construit le premier ?
    • Trouver un plan de Paris et localiser quelques-uns de ces grands magasins dont les bâtiments existent encore.
    • Comment fonctionnent ces grands magasins (quelles sont les méthodes commerciales) ? En quoi est-ce une nouveauté ?
    • Quels sont leur architecture (extérieur) et leur décor intérieur ?
    • Trouver un roman qui décrit ces grands magasins au XIXe siècle. Trouver un résumé de ce roman.
  • Consignes pour la plaquette de présentation : elle
    • doit être présentée le plus clairement possible : il faut donner envie de la lire ; elle peut être réalisée à la main ou en fichier informatique […]
    • répond précisément aux différentes questions posées
    • peut comprendre d’autres informations si elles sont en relation avec le sujet
    • comprend un plan ou une carte de Paris avec sa légende sur lequel sont reportées les informations demandées
    • est illustrée par des photographies ou des peintures ou des extraits de roman. Ces illustrations doivent être présentées.
  • L’exposé oral qui sera donc enregistré en fichier mp3 :
    • résume la présentation faite sur la plaquette
    • est le plus clair possible (il faut essayer de se mettre dans la situation où on se trouve devant le monument)

Annexe 3 – L’audioguide des grands magasins, fichier mp3