search

Accueil > Enseigner > Histoire > XIXe siècle-1914 > L’usine de céramiques Charnoz à Paray-le-Monial : témoin et acteur de l’âge (...)

L’usine de céramiques Charnoz à Paray-le-Monial : témoin et acteur de l’âge industriel

samedi 2 février 2013, par Gaëlle Charcosset

Une usine de céramiques a été fondée à la fin du XIXe siècle à Paray-le-Monial. Fragilisée lors d’une tentative d’agrandissement, la faillite est prononcée en 1890. Le dossier de celle-ci ouvre des perspectives intéressantes pour une exploitation en classe de 4e, sur l’âge industriel, et peut s’accompagner d’une visite du musée créé par d’anciens ouvriers.

En 1877, Paul Charnoz, directeur d’une usine de céramique dans le nord de la France, se rend en pèlerinage à Paray-le-Monial. La cité paraît lui remplir toutes les conditions pour accueillir l’usine de fabrication de carreaux en céramique qu’il projette de créer. Ingénieur, il a déposé un brevet au sujet de l’incrustation de couleurs dans l’épaisseur qui assure une très grande longévité aux motifs qui plus est très variés qu’il peut proposer. La qualité des carreaux produits vaut à l’entreprise plusieurs récompenses, en particulier une médaille d’or à l’exposition universelle de 1889. Néanmoins, un an plus tard, peut-être du fait d’une gestion hasardeuse, la faillite est prononcée à son encontre. Le dossier conservé aux Archives départementales de Saône-et-Loire permet de disposer de documents bruts et de données qui peuvent être rendues lisibles par les élèves, afin d’étudier une entreprise et son entrepreneur au XIXe siècle en classe de 4e et traiter l’ensemble de la séquence sur l’âge industriel.

Problématique

En quoi l’usine de céramique de Paray-le-Monial est-elle le témoin et un des acteurs de l’âge industriel ?

Démarche

Plusieurs démarches peuvent être envisagées ; le document pdf joint détaille un questionnaire précis, mais l’on peut très bien envisager de donner aux élèves le questionnement figurant en titres et sous-titres et ponctuellement leur apporter de l’aide avec le questionnement précis.
De même, le nombre de documents peut paraître excessif , il peut donc être réduit en fonction des objectifs fixés.

Capacités et compétences

Capacités

  • Connaître et utiliser les repères suivants :
    • Exposition universelle de Paris - 1889
    • Manifeste du Parti communiste - 1848
    • Encyclique Rerum Novarum - 1891
  • Situer sur un planisphère les régions industrialisées à la fin du XIXe siècle
  • Décrire et expliquer un exemple de mutations liées à l’industrialisation : les dimensions économiques, sociales et idéologiques de l’industrialisation
  • Caractériser les grandes idéologies (libéralisme et socialisme).

Le Manifeste du Parti communiste et l’Encyclique Rerum Novarum ne sont toutefois pas abordables directement à partir des documents (voir de manière générale, en vert, les ajouts de documents nécessaires pour la progression du cours).

Compétences
C5-5 - Lire et utiliser différents langages
C5-6 - Comprendre l’unité et la complexité du monde

Détail des documents disponibles au téléchargement

Document 1
Carte réalisée à partir des informations du dossier de faillite. Outre l’usine à Paray-le-Monial, l’entreprise compte deux dépôts, l’un à Lyon, ville en expansion, l’autre à Marseille, ce qui, dans ce dernier cas, favorise l’exportation notamment en direction de l’Asie via le canal de Suez. Un dépositaire prend en outre les commandes à Paris.
L’aire géographique des obligataires est intéressante ; elle montre un éparpillement, lié aux réseaux que Paul Charnoz peut activer : familial à Dôle et ses environs - sa famille en est originaire - et en Lorraine - ses parents y ont vécu, il y est né -, Nord de la France où Paul Charnoz résidait et travaillait avant son installation à Paray ; financement local et, enfin, lyonnais, avec un poids non négligeable du système bancaire (Crédit lyonnais).

Document 2
Carte réalisée à partir de la correspondance de Paul Charnoz et sa femme. Celui-ci explique les atouts de Paray, sur un site compris entre la voie de chemin de fer et le canal du Centre. Ce dernier permet de faire arriver les argiles et le charbon nécessaire ; la gare permet un envoi rapide des marchandises soit en direction de Paris, soit en direction de Lyon et de Marseille. Le document ne le montre, mais Paul Charnoz est sensible à un autre atout de Paray : ville de pèlerinage, son usine permet de présenter aux prêtres de passage ses nombreux carreaux, aux motifs inusables, parfaits pour le revêtement des sols des églises...

Document 3 - Photographies disponibles sur le site du musée Charnoz

Document 4
Affiche présente dans le dossier de faillite, offrant une description très précise de l’usine, des machines et des matériaux présents.

Document 5
Photographie prise dans la salle des presses en 1900 Elle montre l’importance de la main-d’oeuvre, des machines, le système interne de circulation des marchandises (rails au sol). Les conditions de travail se devinent : les femmes debout toute la journée, les mains dans les poudres d’argile qui engendrent la silicose. La tenue est très réglementée, en particulier le port d’un bonnet pour éviter que les chevelures se prennent dans les rouages des machines. Au premier plan, une femme enceinte et au second plan, une enfant permettent d’introduire la question de la législation du travail. Dans les Archives départementales, des déclarations d’accidents du travail peuvent compléter le dossier (début XXe siècle).

Document 6
Document établi à partir des données du dossier de faillite et de photographies disponibles sur le site du musée Charnoz.

Prolongements et autres entrées possibles

La visite du musée Charnoz est une autre entrée possible ; si les bâtiments ne se visitent pas, les procédés de fabrication avec les réseaux, les documents réunis par les animateurs, anciens ouvriers, permettent d’aborder de nombreux aspects de l’industrialisation. Les coordonnées sont disponibles sur le site du musée.

Au moment de la faillite, la société a été reprise par un grand groupe qui a gardé Paul Charnoz comme directeur d’usine. Par fusion successive, l’usine fait partie au XXe siècle du groupe Cerabati et peut éventuellement être utilisée comme entrée pour la séquence consacrée à l’évolution du système de production et ses conséquences sociales (programme de 3e), y compris pour évoquer l’immigration en France au XXe siècle en s’appuyant sur les registres des personnels.

Galerie

Doc 1 - Société Charnoz et Cie en France Doc. 2 - Société Charnoz et Cie, échelle régionale Doc. 4 - Affiche pour la vente de l'usine, 1890 Doc. 5 - La salle des presses, environ 1900 Doc. 6 - Le fonctionnement de la Société Paul Charnoz et Compagnie Doc. 11 - Publicité publiée dans un journal spécialisé, 1896 Doc. 12 - Rosace présentée et récompensée à l'exposition universelle de (...) Doc. 13 - Obligation de la Société P. Charnoz et Cie