search

Accueil > Enseigner > Enseignement Moral et Civique > La République et la citoyenneté > ECJS 1ère : Les institutions de la Ve République

ECJS 1ère : Les institutions de la Ve République

dimanche 21 juin 2015, par Cécile De Joie

Le programme d’ecjs de 1ère prévoit l’étude obligatoire du thème "Les institutions de la République". Avant d’aborder un thème de débat, il est nécessaire de rappeler quelles sont ces institutions, leur contexte de mise en place, et leur mise en oeuvre au fil du temps. Afin de ne pas passer trop de temps sur ce travail, avec ma collègue Pauline Rameau, nous avons élaboré cette proposition, qui a été bien accueillie par les élèves et a donné un résultat satisfaisant sur le plan du contenu.

Durant la première heure consacrée à ce travail, distribution par binôme, d’une question :

  • Quel est le rôle et la fonction d’un député dans la Ve République ?
  • Quel est le rôle et la fonction d’un sénateur dans la Ve République ?
  • Qu’est-ce que le conseil constitutionnel ? Quelles sont ses fonctions ?
  • Pourquoi dit-on que le président de la République a des pouvoirs étendus, ce qui conduit à une "hyperprésidence" sous la Ve République ?
  • Que signifie l’expression" le gouvernement partage le pouvoir exécutif" avec le président ?
  • Qu’appelle-t-on une période de cohabitation sous la Ve République ? Qu’est-ce qui en est la cause ? Quelle réforme institutionnelle devrait limiter la survenue d’une telle période ?
  • Pourquoi peut-on dire que la justice est indépendante dans la Ve République ?
  • Quel texte fondamental constitue le préambule de la constitution ? Pourquoi ?
  • Comment peut-on modifier la constitution ? Cela s’est-il produit sous la Ve République ?
  •  Dissolution de l’Assemblée Nationale et motion de censure : que sont ces deux procédures ?

Les élèves ont alors l’heure pour faire une recherche, ayant à leur disposition le manuel d’histoire de 1ère, et accès éventuel dans un deuxième temps à une requête sur Google. Les consignes précises leur ont été données par écrit. Lors de la deuxième heure, les élèves ont terminé la rédaction de leur réponse, et se sont enregistrés. La consigne était de ne pas dépasser deux minutes d’audio et donc d’apporter des réponses précises et argumentées. Le fichier audio de chaque groupe a été soit déposé directement sur le padlet, soit dans l’ENT et déposé par le professeur. Dans un délai de 15 jours, les élèves ont dû prendre connaissance des enregistrements de leurs camarades. L’acquisition des connaissances a été évaluée par un QCM en classe, à l’issue de ces 15 jours de délai. Les résultats ont été très bons, dans les deux classes. Le padlet n’a pas vocation à rester en ligne longtemps, je ne publie donc ici qu’une copie d’écran pour en montrer l’interface.

Tutoriel rapide :

http://www.cndp.fr/crdp-dijon/Padlet-un-mur-virtuel.html

 

L’avantage de padlet est que les élèves peuvent publier sans se créer un compte, et le professeur reste modérateur de la publication. Quelque soit le format de l’audio produit par les élèves, il a été reconnu par padlet comme document "son" et lisible donc sur le mur. Le padlet produit peut être partagé dans Liberscol (ENT) soit en note d’information, soit dans le cahier de texte (version intégrable), soit par un simple lien dans l’espace groupe.