search

Accueil > Enseigner > Géographie > Les espaces productifs en France > Étude de cas : le vignoble bourguignon : un espace mondialement (...)

Étude de cas : le vignoble bourguignon : un espace mondialement réputé.

mardi 2 juin 2020, par Angélique MARIE co-webmestre, M.P.Cerveau

Marie-Pierre Cerveau, géographe, auteure d’une thèse sur : "le commerce des vins de Bourgogne, étude géographique", propose une étude de cas, actualisée, sur le vignoble bourguignon. Cette proposition est destinée à des élèves de troisième, mais peut être adaptée au lycée.

En préambule :
L’étude de cas peut être adaptée au lycée, en classe de Première générale :

- Thème 2 : Une diversification des espaces et des acteurs de la production. Question spécifique sur la France : La France : les systèmes productifs entre valorisation locale et intégration européenne et mondiale. Le programme invite à faire travailler les élèves sur des systèmes productifs en présentant : « les lieux et acteurs de la production à l’échelle nationale, tout en soulignant l’articulation entre valorisation locale et intégration européenne et mondiale ».

- Thème III : Les espaces ruraux : multifonctionnalité ou fragmentation ?, Question spécifique sur la France :La France :des espaces ruraux multifonctionnels, entre initiatives locales et politiques européennes. Là encore, les documents permettent de faire réfléchir aux aménagements, à l’anthropisation des espaces, aux acteurs de la production et aux échelles (du local à l’international).

Angélique MARIE

Cette étude de cas est destinée à des élèves de Troisième. Elle s’inscrit dans le Thème 1 Dynamiques territoriales de la France contemporaine et le Chapitre Les espaces productifs et leurs évolutions.

Présentation des mutations du vignoble bourguignon.
Depuis les 25 dernières années, le vignoble bourguignon a enregistré de profondes mutations : augmentation de la superficie viticole, de la superficie moyenne du domaine et des exportations (quasi triplement) ; moins de domaines et de caves viticoles (baisse respective de 20 et 25%), plus de négociants mais rétraction du nombre de maisons de négoce ; amélioration qualitative globale des vins. Le marché évolue en France et à l’export : la clientèle fidèle est devenue changeante et imprévisible, nécessitant une adaptation permanente, sous peine de perdre des marchés à moyen et long terme. L’explosion du prix des vins a accentué son élitisme. Les concours vini-viticoles organisés dans le monde (Concours général agricole au Salon de l’Agriculture, etc.) ont entraîné ces vins dans un monde ultra-concurrenciel et certains d’entre eux vers des stéréotypes (un Pinot noir doit "pinoter" !) car le client-roi impose ses goûts. L’impact d’Internet sur le marché des vins de Bourgogne est énorme, surtout auprès d’une clientèle non initiée, donc... influençable. (Re)conquérir la clientèle conduit les professionnels à mener de minutieux travaux en vignes, en cave et en mercatique pour commercialiser leurs vins et à faire preuve de pédagogie auprès des clients actuels et futurs.

Démarche pédagogique et objectifs

Le travail peut s’effectuer durant cette période hors classe, sinon, en classe, seul ou en binôme. À travers cette étude de cas, les élèves prélèvent les informations et les analysent. Ils rédigent ensuite un document qui montrera les mutations relevées dans cet espace et dans la production de vins de belle qualité afin de séduire une chaîne nipponne de magasins, très influente au Pays du Soleil Levant.

Un vignoble mondialement connu et apprécié - Le vignoble bourguignon a bénéficié d’une excellente image de marque associée à une Histoire prestigieuse, celle des Ducs de Bourgogne, désireux de valoriser des produits d’exception et celle d’ordres monastiques, ainsi les Cisterciens, installés à Cîteaux, œuvrant au Clos Vougeot. Confréries vineuses, Saint-Vincent, Ventes de charité des Hospices de Nuits-Saint-Georges et de Beaune et leurs médiatiques invités, ont, eux aussi, fait connaître et apprécier vignoble et vins de Bourgogne, puisque ces manifestations sont retransmises à travers le monde. Des personnages comme le chanoine Kir, député-maire de Dijon, fut également, un ambassadeur du vignoble bourguignon, allant jusqu’à donner vie à un apéritif resté célèbre. L’inscription des climats bourguignons au Patrimoine mondial de l’UNESCO en juillet 2015 reconnait un travail doublement millénaire, la préservation de paysages et constructions typiques, telles les cabottes, abris construits avec les pierres trouvées dans les vignes. Terroir, Hommes, savoirs-faire et traditions vineuses attirent chaque année 6 millions de touristes dans cette région viticole.

Quelles solutions dans un contexte de plus en plus concurrentiel ? - Les années 1980 voient arriver sur le marché international des Chardonnay et des Pinot noir produits en Afrique du Sud, Nouvelle-Zélande, Australie... Durant la décennie 1990, ces vins raflent les prix lors des concours internationaux, dont celui des meilleurs Chardonnay du monde®. La Bourgogne, sous le choc, est confrontée à la concurrence de ces producteurs. D’abord incrédules, les producteurs bourguignons organisent des dégustations entre eux afin de relever les défis : produire des vins de meilleure facture, identifiables (même par des palais néophytes) et regagner des parts de marché en France et surtout à l’export, où la concurrence est acharnée. Dans un espace géographique, où tourisme, gastronomie et œnologie sont étroitement unis, les villes du vin misent sur les cités (gastronomie et vin à Dijon, vins et climats à Beaune, Chablis et Mâcon), comme Bordeaux l’a fait en 2016. Ces lieux culturels ouvriront en 2021 et 2022, de Chablis à Mâcon, en passant par Dijon et Beaune.
Fiche d’activités : (également en pièce-jointe )

Marie-Pierre Cerveau
file_download Fiche d’activités.