Accueil  >  Se documenter > Enseigner la destruction des juifs d’Europe : formation proposée par le mémorial de la Shoah

Rubrique Mise au point scientifique Histoire

Enseigner la destruction des juifs d’Europe : formation proposée par le mémorial de la Shoah

Le 27 février 2013 - E.Menetrey, J-F Boyer webmestre, J.Malherbe

Le mémorial de la Shoah a proposé cette année un programme de formation sur l’histoire et l’enseignement de la Shoah du 24 au 27 janvier 2013. Cet article propose un compte rendu des conférences et sous la forme d’un diaporama de la visite de la Cracovie Juive et d’Auschwitz.

Le 24 janvier une quarantaine d’enseignants de collège, lycée professionnel et lycée général se sont retrouvés au mémorial de la Shoah où ils ont pu suivre des conférences de G.Bensoussan, T.Bruttmann, J.Chapoutot et A. Perrin. Nous avons aussi visité le mémorial, notamment une exposition qui retrace l’histoire des juifs pendant la Shoah, le mur des noms (76 000 déportés, 2500 reviennent) et la crypte, tombeau symbolique des 6 millions de juifs morts sans sépulture.
Cette journée s’est prolongée les deux jours suivants, par la visite de Cracovie et des quartiers où vivaient les juifs dont le ghetto organisé par les nazis. Le soir Tall Bruttman a repris le vocabulaire emblématique (génocide, shoah...). Puis nous avons vu deux films sur les juifs dans leurs quartiers à Varsovie et Cracovie en 1938. Ces gens sont exécutés quelques années plus tard souligne dans un fort silence Alban Perrin....
Cette journée est essentielle car elle redonne vie aux juifs. Elle nous rappelle que ce sont des êtres humains assassinés au nom d’une idéologie raciste définie par les nazis. (voir les comptes rendus)

La dernière journée a été consacrée à une visite extrêmement détaillée du site d’Auschwitz. Le matin, nous avons commencé par le site où les convois arrivés (entre le camps de Birkenau et Auschwitz 1), puis nous avons traversé le camp de Birkenau et vu avec les nombreuses explications d’Alban Perrin et Tall Bruttmann, les lieux de mise à mort. Auschwitz est un centre de mise à mort, terme préférable à celui de camp d’extermination puisque par définition un camp est un lieu où l’on réside. Or les juifs ne s’installent pas, ils sont envoyés directement à la mort. Auschwitz fausse notre perception car le site contrairement aux autres sites de mise à mort est aussi un camp de concentration (déportés politiques...) et parce que c’est le seul lieu où environ 20% des juifs sont sélectionnés pour rester dans le camp et travailler. C’est aussi le seul centre de mise à mort où il reste visuellement quelques choses...
L’après-midi a été consacré à la visite d’Auschwitz 1 transformé en musée où l’on retrouve de nombreux objets ayant appartenu aux juifs.


Toutes ces journées ont été mises en place par le mémorial de la Shoah en partenariat avec le Rectorat de l’académie de Dijon dont T.Falconnet IEN histoire géographie et Claire Mazeron IA-IPR histoire géographie présente également lors de ces journées.

Cet article contient :

Emmanuel Ménétrey professeur HG au collège Dinet propose deux comptes rendus :

  • Pourquoi interroger la Shoah aujourd’hui ? par G.Bensoussan historien, rédacteur en chef de la Revue d’histoire de la Shoah.
  • le Nazisme en guerre de J.Chapoutot historien, maître de conférences à l’université de Grenoble II et membre de l’Institut Universitaire de France.

Julien Malherbe, professeurs HG Collège Champs Plaisants propose trois comptes rendus :

  • Les fondements idéologiques du nazisme par Georges Bensoussan
  • De la haine au meurtre, histoire de la destruction des Juifs d’Europe, par Alban Perrin, formateur au Mémorial de la Shoah et chargé de cours à Sciences Po Bordeaux.
  • Crimes de masse et déportations en France et en Europe 1939-1945, par Tal Bruttmann, historien, chargé de mission à la ville de Grenoble.

Jean-François Boyer professeur HG au collège H.Wallon propose un document pour évoquer les deux jours de visites.
Ce diaporama montre le génocide juif, la destruction des juifs d’Europe et la particularité d’Auschwitz entre camps de concentration et centre de mise à mort.
Les photos ont été prises lors de ces journées (plus trois photos prises à Ravensbrück en juillet 2012), j’ai rajouté quelques copies d’écran de google earth pour mieux situer certains sites, quelques photos proviennent du site du mémorial de Washington ainsi que des liens vers des vidéos. Par contre les contraintes de poids du diaporama ne m’ont pas permis de mettre directement ces vidéos. J’ai ajouté aussi le témoignage d’une rescapée du camp de concentration d’Auschwitz puisque ce diaporama a été utilisé lors d’une réunion entre les élèves de 3e du collège H.Wallon et madame G.Oboeuf (déportée politique).
Pour des raisons de poids, le fichier est proposé sous la forme d’un pdf.

juillet 2017 :

Rien pour ce mois

juin 2017 | août 2017

Restez informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon

Rester informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon