search

Accueil > Enseigner > Histoire > XXe siècle- à nos jours > La guerre froide : Atomic city, la crise de Cuba, un regard pour les (...)

La guerre froide : Atomic city, la crise de Cuba, un regard pour les générations !

jeudi 17 mars 2011, par J-F Boyer webmestre

Dans le cadre de la guerre froide et face aux événements nucléaires du Japon en ce mois de mars 2011, cet article propose quelques documents sur le thème de l’équilibre de la terreur. Il fait suite à la lecture d’un article dans le journal Le Monde magazine du samedi 15 janvier 2011 à propos de la ville de Richland dans l’Etat de Washington. Cette ville est nommée Atomic city !
Le journal Le Monde et France 5 proposent un webdocumentaire support de travail pour les élèves.(http://www.lemonde.fr/webdocumentaires/). Il s’agit de l’exercice 1 ayant pour thème le nucléaire militaire.
L’exercice 2 utilise un diaporama sur la crise de Cuba avec notamment un extrait d’une discussion entre Kennedy et le général Curtis LeMay.
Enfin la conclusion est un petit extrait de l’ouvrage de Sophie Chautard, les éléments clés de la Guerre froide, Studyrama, 2001, page 175

A la lecture des événements actuels, la situation d’Atomic city met en relief la question du développement durable pour les générations futures. Aussi, la fin du webdocumentaire peut être vue par les élèves. (pour une mise en perspective)
Elle peut être reprise avec la question de l’énergie, programmes de 5e et de seconde si les élèves s’interrogent sur les événements actuels au Japon...

Problématique : Que signifie l’équilibre de la terreur ....et ....quelles sont les conséquences pour les populations ?

Socle commun  : identifier, trier et évaluer des ressources, chercher et sélectionner l’information demandée

TICE : salle informatique, correction avec un vidéoprojecteur

Bibliographie : les liens proposés sont dans le document joint. Il est utile de voir les liens proposés dans l’article de M.Chartier "http://histoire-geographie.ac-dijon.fr/spiphistoire/spip.php?article494"
Je signale aussi l’existence d’une vidéo du dessous des cartes sur le nucléaire civil.