search

Accueil > Enseigner > Histoire > XXe siècle- à nos jours > Proposition d’entrée dans la Seconde Guerre mondiale par la bataille de (...)

Proposition d’entrée dans la Seconde Guerre mondiale par la bataille de STALINGRAD.

lundi 25 juin 2012, par G.Balmont

L’Intérêt de la démarche est (qui peut toutefois « déranger » : d’entrer dans la guerre en septembre 1942 et non en septembre 1939) 
- viser directement la dimension d’anéantissement de ce conflit planétaire par une bataille qui en comporte toutes les caractéristiques
(remobiliser la guerre totale et la violence de masse abordées avec la 1ère Guerre mondiale). 
- et, justement, caractériser d’entrée les enjeux de ce moment-clé par 
l’affrontement à mort de deux pays (enjeux nationaux et militaires : l’Axe veut détruire l’URSS) et de deux systèmes totalitaires l’un s’appuyant sur le fascisme et l’autre sur le communisme (enjeux idéologiques).
Pour rassurer à propos de la chronologie : les élèves devraient avoir 
1939 comme repère pour le début de la guerre puisque l’étude du régime nazi dans le thème précédent (les régimes totalitaires) le précise. 
Commencer en 1942 ne devrait donc pas forcément les perdre si la 
démarche et ses objectifs sont explicités.

Fil directeur possible : la bataille de Stalingrad, un affrontement emblématique dans une guerre d’anéantissement.

Problématique : En quoi la bataille de Stalingrad témoigne de la seconde guerre mondiale ? 

Démarche : voir le document ci-joint.Des documents variés, une situation d’apprentissage modulable, un questionnement ainsi qu’un plan pour traiter la suite de la séquence sont proposés. La séance d’Histoire des Arts de Véronique Desroches sur Gen d’Hiroshima (un manga) peut aussi être intégrée à cet ensemble.

Socle commun/Compétances/Capacités travaillées :

décrire-expliquer

C1.2/C.52/C5.3

TICE : -