Accueil  >  Enseigner  >  Géographie > Mers et Océans : un monde maritimisé

Rubrique La mondialisation et les développements : des espaces

Mers et Océans : un monde maritimisé

Le 12 février 2017 - Cécile De Joie, Mathieu Chartier, Patrice Jadel

Patrice Jadel propose une mise en oeuvre du programme sous la forme d’un travail de groupes. La séquence est présenté sous forme d’un projet, à adapter au contexte de classe par les enseignants.

Que dit le programme ?

L’objectif est de sensibiliser les élèves à la spécificité de la géographie qui est de mettre en évidence des enjeux spatiaux liés à la mondialisation.
Les mers et les océans sont des espaces emblématiques de ces enjeux. Intensément parcourus par les lignes de transport maritimes, essentielles au fonctionnement économique du monde, bordés par les littoraux qui concentrent les populations et les activités, les mers et les océans sont aussi des régulateurs climatiques, des zones exploitées pour la pêche et d’autres ressources, au centre de conflits d’intérêts nombreux. Ce sont des milieux fragiles, dont la conservation est un problème majeur pour les sociétés.

Que disent les accompagnements ?

Le premier enjeu est de regarder la mondialisation depuis la mer et pas uniquement depuis les littoraux. Ainsi, 80 % des échanges mondiaux sont réalisés par voie maritime le long d’itinéraires et de routes stables empruntés par des flottes de plus en plus puissantes alors que les espaces maritimes fournissent un tiers des hydrocarbures. Certains lieux de passage occupent une place stratégique (détroits et canaux). Ces phénomènes entraînent une très forte, mais encore bien inégale, maritimité des espaces terrestres (degré de dépendance au fait maritime d’un espace donné, mais aussi degré d’anthropisation des espaces maritimes). Surtout, on assiste aujourd’hui à la maritimisation d’un nombre croissant d’États littoraux qui se tournent de plus en plus vers la mer pour des raisons géoéconomiques et géopolitiques. Ils se dotent des moyens leur permettant d’affirmer leur souveraineté territoriale (zones économiques exclusives), la mise en valeur de leurs richesses maritimes et leur intégration aux échanges mondiaux. Cette territorialisation des espaces maritimes et la projection des politiques de puissance des grands États, qui sont tous des puissances maritimes et navales, sont parfois génératrices de tensions, voire de conflits.
Espaces de ressources et d’échanges, les mers et océans subissent des pressions anthropiques croissantes. Face à la fragilisation des milieux océaniques, régulateurs climatiques et espaces de ressources, la question d’un développement maritime et littoral plus durable est devenue un enjeu mondial majeur.

Comment mettre en œuvre le thème en classe ?

Il s’agit d’interroger la mondialisation (urbanisation, flux commerciaux, d’informations, intégration aux réseaux, mobilités humaines …) afin de dégager des dynamiques spatiales. Le principe de la différenciation spatiale est au cœur de ce thème. Sans proposer d’étude de cas et sans attendre une étude précise de chaque sous-thème, l’analyse est à conduire successivement à l’échelle planétaire, à l’échelle nationale et à l’échelle régionale.

Sous-thème 1 : mers et océans : un monde maritimisé.

Le programme invite tout d’abord à regarder le monde depuis les mers et les océans, espaces parcourus par les flux mondiaux (transports maritimes, réseaux de télécommunication…). On pourra suivre le trajet d’un conteneur ou d’un navire via un site de suivi de trafic ou d’un armateur en l’accompagnant de la lecture de quelques cartes, planisphères notamment. On pourra localiser les principaux flux du commerce mondial, les routes utilisées, les grands ports concernés et mettre en évidence les points de passage stratégiques, les zones de piraterie, les principales façades maritimes. L’anthropisation des mers, l’exploitation de leurs ressources et leur vulnérabilité pourront être étudiées à l’aide de quelques exemples (zone de pêche, exploitation off-shore, repérage des grands vortex de plastique). La construction d’un croquis ou d’un schéma de synthèse peut être envisagée. Ce thème doit permettre la construction de repères géographiques majeurs. Les enjeux et les conflits de puissance, les revendications territoriales, les politiques des différentes puissances sur mer et sous les mers peuvent être utilement étudiés et cartographiés.

Compétences à mettre en œuvre durant le chapitre (des choix sont encore à opérer)

• Nommer et localiser les grands repères géographiques.
• Nommer, localiser et caractériser un lieu ou des espaces plus complexes dans un espace géographique
• Situer des lieux et des espaces les uns par rapport aux autres.
• Utiliser des représentations analogiques et numériques des espaces à différentes échelles ainsi que différents modes de projection.
• Poser des questions, se poser des questions, construire des hypothèses à propos de situations historiques ou/et géographiques
• Vérifier des données et des sources
• Justifier une démarche, une interprétation
• Connaître et utiliser différents systèmes d’information
• Trouver, sélectionner et exploiter des informations
• Exercer son esprit critique sur les données numériques, en apprenant à les comparer à celles qu’on peut tirer de documents de divers types
• Comprendre le sens général d’un document
• Identifier le document et son point de vue particulier.
• Extraire des informations pertinentes pour répondre à une question portant sur un ou plusieurs documents, les classer, les hiérarchiser.
• Utiliser ses connaissances pour expliciter, expliquer le document et exercer son esprit critique
• Écrire pour construire sa pensée et son savoir, pour argumenter et écrire pour communiquer et échanger
• S’exprimer à l’oral pour penser, communiquer et échanger.
• Connaître les caractéristiques des récits et des descriptions employées en histoire et en géographie, et en réaliser.
• Réaliser des productions graphiques, cartographiques, audiovisuelles, informatiques.
• S’approprier et utiliser un lexique spécifique
• Organiser son travail dans le cadre d’un groupe pour élaborer une tâche commune et/ou une production collective et mettre à la disposition des autres ses compétences et ses connaissances

Projet : Une séquence à mener sur 5 heures, par groupe.

Organisation : activité mosaïque : chaque groupe travaille sur un élément du chapitre.
Objectif : réaliser un documentaire sonorisé avec illustrations sur le poids des mers et des océans dans le cadre de la mondialisation.

1H30 : Échelle mondiale
Faire travailler tous les groupes sur l’importance du trafic maritime mondial. Leur donner une carte et leur demander de construire la légende de cette carte (classer en deux grands titres)
La carte doit présenter :
-  Des flux
-  Ports et façades maritimes
-  Points de passages stratégiques
-  Zones de piraterie
-  Zones d’exploitation pétrolière offshore
-  Zone d’exploitation halieutique

Cette carte sera à compléter par chaque groupe en fonction des thèmes.

2H : échelle régionale et échelle locale
Travail en 5 ateliers sur les enjeux du développement maritime dans le cadre de la mondialisation
Atelier 1 : le transport par conteneur dans le monde, un mode d’échanges ultra dominant
Atelier 2 : les mers et les océans, zones de tensions
Atelier 3 : les mers et les océans, des ressources convoitées
Atelier 4 : les mers et les océans, des espaces menacés
Atelier 5 : les façades maritimes

Classer les ateliers en fonction de leur pertinence dans le déroulé de la tâche finale.

Demander à tous les groupes d’établir un texte décrivant la thématique et choisir deux à trois illustrations pour mettre en avant leurs propos.

1H30 ajout des différents éléments sur la carte, mise en place de l’ordre de la vidéo, réalisation

Expliquer le fonctionnement ou la réalisation rapide de la vidéo -> déposer une vidéo

A faire : sélection des principaux documents ; mise en œuvre d’une différenciation avec choix des aides et des groupes en fonction des difficultés des élèves.

Ressources :

  • Enseigner la géographie des mers et des océans - Des espaces maritimes aux territoires de la mondialisation, Tristan Lecoq :

http://eduscol.education.fr/fileadmin/user_upload/histoire_geo/PDF/Tristan_Lecoq/Enseigner_la_geographie_des_mers_et_des_oceans.pdf

Disponible en téléchargement en pièce jointe de cet article.

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

Restez informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon

Rester informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon