Accueil  >  Enseigner  >  Géographie > Aborder le chapitre un monde de migrants à partir du témoignage d’un élève

Rubrique Les mobilités

Aborder le chapitre un monde de migrants à partir du témoignage d’un élève

Le 20 février 2017 - Dessauny Hélène, J-F Boyer webmestre

Hélène Dessauny propose une tâche sur les migrations à travers le témoignage d’un de ses élèves

Cycle 4, Niveau 4ème, GEOGRAPHIE, Thème 2 – Chapitre 1 : Un monde de migrants

Documents officiels :

PROGRAMME :
Il est essentiel de montrer aux élèves l’importance des grands mouvements transnationaux de population que le monde connaît et qui sont d’une ampleur considérable.
Les migrations transnationales dont les motivations peuvent être extrêmement variées (Erasmus, suite de conflits, crise climatique, raisons économiques…) sont souvent au centre de l’actualité et il est important que les élèves comprennent que cette géographie des migrations n’est pas centrée sur la seule Europe, ni marquée par les seuls mouvements des « suds » vers les « nords » mais comporte aussi des foyers de migrations intercontinentales sud-sud.

Fiche d’accompagnement EDUSCOL
Les pratiques de l’espace par les migrants pourront être observées sur des photographies, des cartes ou sous forme de témoignages et rendre compte, à l’échelle locale, de la manière dont certains lieux sont habités.

Sous-thème 1 : Un monde de migrants.

L’étude de cas du premier sous-thème peut porter sur l’itinéraire de migrants, en articulant l’espace parcouru et la durée de la migration, intégrant différentes phases de circulation, de franchissements, d‘arrêts (enfermement, rétention) ou de retours.

Le choix d’un parcours de migrants au sein de l’espace euro-méditerranéen permet d’orienter l’approche sur un flux migratoire particulier parmi plusieurs possibles (« Nords-Nords », « Nords-Suds », « Suds-Suds » et « Suds-Nords »), et différents types de migrations (migrations de travail, réfugiés, « brain drain » etc.)

Des cartes à différentes échelles, des images et des témoignages permettent d’identifier les routes, les lieux parcourus et les frontières traversées par les migrants (espaces de départ et/ou de destination, et/ou espaces de transit), et de s’interroger sur leurs motivations et sur les moyens qui rendent possible leur mobilité.

Démarche : Aborder le chapitre un monde de migrants à partir du témoignage d’un élève

Pourquoi cette démarche ?

J’exerce dans le collège de St-Pierre-le-Moutier depuis 2002 et nous avons l’habitude d’accueillir régulièrement des élèves en provenance de pays divers en raison de :
- La présence du CADA (Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile) à Chantenay-Saint- Imbert (où 12 familles peuvent être accueillies, soit environ 40/45 personnes) et à St-Pierre-le-Moûtier (où 6 appartements en milieu ouvert peuvent accueillir 6 familles, soit 25/30 personnes).
- La présence de nombreuses familles d’accueil sur notre territoire dans lesquelles sont placés des mineurs isolés.

Nous travaillons en collaboration avec une professeure des écoles, Corine Belin, qui vient dispenser des cours de FLS (Français Langue Seconde) à ces élèves au collège.
Je suis cette année professeure principale de la classe de 3ème 2, classe dans laquelle se trouve un élève bénéficiant des cours de FLS. Echangeant régulièrement avec ma collègue de FLS, celle-ci m’a raconté l’histoire et le parcours de cet élève (les cours « en tête à tête » sont en effet propices aux échanges)

  • Il a quitté la Guinée Conakry sur la volonté de ses parents (pour cela son père a vendu son seul lopin de terre pour 5000 euros) dans l’espoir qu’il ait une vie meilleure. Il est parti en avion pour se rendre au Maroc. Dans ce pays, il a été victime de racisme et maltraité. Il a quitté le Maroc en direction de l’Espagne en bateau et en voiture (caché)
  • Il a été retenu dans un camps à Madrid plusieurs mois.
  • Il a ensuite gagné Paris en bus puis Nevers en train. La France est le pays de ses
    rêves. Il est surnommé le Français dans son quartier en Guinée.
  • A Nevers il a été « abandonné » par celui qui l’accompagnait à la gare, puis a été placé dans une famille d’accueil à Nevers puis à St Pierre.
  • Il a quitté son pays depuis 18 mois, est en France depuis plus d’un an et n’a jamais revu sa famille (seulement des contacts téléphoniques rares, environ une fois/mois)

Au vu de son histoire, du programme de géographie de 4ème sur le monde des
migrants et des ressources eduscol j’ai tout de suite pensé que ce témoignage serait une entrée pertinente et on ne peut plus concrète pour aborder ce chapitre. Ce témoignage répondait complètement aux objectifs du programme.

Après m’être assurée qu’il était d’accord pour « raconter » son parcours à mes deux classes de 4ème, j’ai mené un travail en collaboration avec ma collègue de FLS. Elle s’est chargée de l’aider à trouver les informations à partir de la fiche donnée (voir leçon 1) afin qu’il puisse préparer son exposé.

DEROULEMENT de la SEQUENCE

Séance 1 : le parcours
Intervention oral de mon élève : Il avait à sa disposition le vidéoprojecteur avec une carte permettant de localiser son trajet. Il a également décidé de projeter une vidéo évoquant les conditions de vie dans son pays.
Les élèves de la classe devaient compléter la fiche distribuée et pouvaient poser des
questions à la fin de l’exposé.
Reprise de l’exposé l’heure suivante en classe.
Carte complétée, ce qui a permis de travailler le domaine 1 : Pratiquer différents
langages : Langage cartographique.
Trace écrite du cahier : la fiche accompagnée de la carte et le bilan suivant qui permet d’acquérir le vocabulaire.
Il s’agit de la migration d’un mineur isolé pour des raisons économiques. Cette
migration s’est faite de l’Afrique vers l’Europe : c’est ce que l’on appelle une migration Sud Nord.

Séance 2 : Les migrations en Afrique
Travail à partir de documents du manuel.
Permet de retravailler le langage cartographique et d’aborder un autre type de migration et de motivations à partir d’un autre témoignage
Trace écrite du cahier : Il s’agit d’une migration entre 2 pays d’Afrique car le migrant
est en danger, en insécurité. C’est une migration Sud Sud.

Séance 3 : Les migrations dans le monde
Mise en perspective à partir d’un planisphère sur les migrations dans le monde.

Bilan de l’intervention
Les élèves de 4ème ont été particulièrement attentifs lors de ce témoignage et ont posé beaucoup de questions. Leur regard a changé sur cet élève : beaucoup sont allés le revoir dans la cour pour lui poser d’autres questions.
Une élève de 4ème se trouvant dans la même famille d’accueil que lui, mineure isolée venant d’Angola, a été particulièrement émue lors de son intervention. Cet exposé a fait ressurgir beaucoup de souvenirs... Elle a donc souhaité à son tour, bien qu’elle soit assez timide et en difficulté scolaire, faire un exposé sur son parcours devant sa classe. A la suite de ce dernier, on a donc enrichi la légende de la carte avec le parcours de cette élève.
D’après moi cette démarche a été très profitable aux élèves de 4ème ainsi qu’à mes deux élèves qui ont partagé leur histoire et qui se sont sentis valorisés. Cette démarche s’inscrit également parfaitement dans le parcours citoyen.

Auteur de l’article : Hélène Dessauny, professeur d’histoire géographie à Saint-Pierre-Le-Moutier, Nièvre.
(mise en page article JF Boyer)

avril 2017 :

Rien pour ce mois

mars 2017 | mai 2017

Restez informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon

Rester informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Histoire géographie Dijon
  • Twitter histoire-géographie académie de Dijon
  • Scoop it ! histoire-géographie académie de Dijon