search

Accueil > Enseigner > Histoire > Préhistoire - L’Antiquité > 3 tâches : Rome du mythe à l’histoire

3 tâches : Rome du mythe à l’histoire

mardi 24 mars 2020, par J-F Boyer webmestre

L’article propose 3 tâches en insistant sur le rôle des indicateurs pour que l’élève puisse réaliser le travail à peu près en autonomie. Programme cycle 3, 6e.

Cet article propose une série de fiche d’exercices sur Rome le mythe et l’histoire (programme de 6e).

1- Pour faciliter un travail à la maison, l’article insiste sur le rôle de l’indicateur à placer dans le tableau des compétences pour chaque tâche proposée. Les fiches proposées sont des exemples : les compétences sont donc des choix de l’auteur et peuvent être modifié par le lecteur.

  • Pour permettre à l’élève de réussir à la maison des tâches, il est important d’alterner des tâches simples, découpées (avec des indicateurs des actions à réaliser) et des tâches complexes (sans indication).
  • Il est aussi important de fournir des indicateurs de réussite d’autant que l’enseignant n’est pas présent pour intervenir.
    L’indicateur doit être contextualisé c’est-à-dire qu’il se réfère à une situation précise ( par exemple pour réaliser un schéma il est donné comme indicateur : "Soyez précis avec les lieux, flèches pour le parcours, soigneux pour la réponse".
    et il doit être concret c’est-à-dire que l’on peut directement l’observer (ici dans l’exemple, je dois voir les flèches et des noms de lieux).
  • François Marie Gérard didacticien écrit que :
    " la compétence permet de définir les différentes situations. Les critères sont établis pour évaluer la compétence. Les indicateurs permettent de concrétiser les critères et varient selon la situation".

2- Vous avez vu en école élémentaire l’histoire de César…
Jules César se dit le descendant d’Enée et de Romulus. En gros, c’est son arrière, arrière, arrière…grand-père ! Ah bon ! Comment le sait-il ? Et puis qui est Enée ? Qui est Romulus ? Il ont l’air important ces personnages…pour César et son neveu Octave…Pourquoi ?

Toutes ces questions et ces recherches vont vous permettre de comprendre les origines de Rome et voir le rôle des mythes à des fins politiques...

Il est possible de lire le cours avant les exercices… en classe inversée ! Après tout nul n’est censé connaître parfaitement l’histoire de Rome et d’Octave par exemple…

3- Les cours sont construits en suivant les travaux de Bernard Rey, Vincent Carette et François Marie Gérard, didacticiens. Par compétence j’entends un savoir agir qui se décompose en plusieurs actions observables et évaluables par des critères et des indicateurs…

Chaque tâche répond à une ou plusieurs actions. Il est important de varier les tâches : simples, découpées (avec action indiquées) et complexes (aucune indication puisque l’élève doit savoir agir).

A titre personnelle, j’ai choisi d’indiquer l’action par le verbe d’action comme identifier, écrire, décrire…pour mieux marquer la démarche scientifique possible pour un élève. J’ajoute ensuite ce que les programmes officiels nomment les items...

Une lecture  :
Rey, B. (2015) Logique des compétences : les raisons d’une montée en puissance. Le Français aujourd’hui n°191, décembre 2015.

Exemple d’un tableau avec les actions composants la compétence d’histoire (observer et comprendre le passé).