search

Accueil > Enseigner avec le numérique > Edugeo > Nanterre : Des bidonvilles aux grands ensembles contemporains.

Nanterre : Des bidonvilles aux grands ensembles contemporains.

dimanche 14 janvier 2018, par Mathieu Chartier

Séance d’une heure en histoire (Classe de 1ère) - Démarche historique mobilisant les ressources du portail Eduthèque notamment Ina jalons et Edugéo (prise en main de l’interface de croquis). Les élèves utilisent les outils du géographe pour éclairer le passé et réfléchir en citoyen sur un sujet encore contemporain : les bidonvilles en France.

Les bidonvilles de Nanterre ont accueilli, à partir du milieu des années 1950, des Algériens, puis dans la décennie suivante des Marocains, des Portugais, ainsi que quelques Italiens. Ils s’inscrivent dans le contexte de la crise du logement qui touche toute la France après la Seconde Guerre mondiale. En 1966, on recense ainsi 120 bidonvilles en Île-de-France, qui abritent 46000 personnes. Plus de 14000 se trouvent à Champigny (essentiellement des Portugais), 10000 à Nanterre, dont 1200 familles pour beaucoup algériennes.) [1]

Je propose dans cet article une démarche diachronique qui s’appuie sur les ressources d’Eduthèque. Je mobilise une vidéo Ina jalons, puis les images aériennes et les cartes proposées par le SIG en ligne Edugéo. On peut envisager cette séance d’une heure dans le cadre de l’accompagnement personnalisé ou en classe entière selon les effectifs et le contexte de l’établissement (salles informatiques facilement accessibles ou tablettes).

Objectifs de production : A partir de documents sur l’ouest parisien, réaliser un croquis edugeo avec différents types de figurés, pour constituer une légende sommaire et une courte synthèse.

Photographie du journaliste Jean Pottier sur le bidonville de La Folie à Nanterre. En arrière plan, les premières constructions du quartier de La Défense.
L’image du photojournaliste Jean Pottier me sert d’accroche pour mon étude. [2] En s’interrogeant sur le lieu d’où elle a été prise, on peut proposer un fil rouge qui permet de boucler la séance. La réponse est lisible sur la carte topographique de 1965...

Inscription dans le programme de première ES-L :
Thème 1 - Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés depuis le milieu du XIXème siècle (9-10h)
Question 2 : Mutations des sociétés

Une étude : l’immigration et la société française au XXe siècle
Problématique des accompagnements Eduscol : En quoi l’immigration a-t-elle été une réponse à la croissance et aux besoins de la société française ?

Ce que disent les accompagnements de programme :
« L’immigration des « trente-glorieuses » mérite une attention particulière. Elle est marquée par une diversification des origines des immigrés. Leurs conditions de vie difficile contrastent avec une société en pleine prospérité. La division du travail les cantonne aux travaux pénibles, sous-payés. La France a des difficultés à faire face aux besoins de ces populations : foyers de travailleurs et bidonvilles concentrent les nouveaux arrivants dans les années 1960. L’arrivée massive des Maghrébins (près de 39% des migrants en 1975) dans le contexte des séquelles de la décolonisation réveille des réactions xénophobes. (…) »

Déroulé pas à pas de la séance (fiche de travail pour les élèves jointe) :

1- Présentation du portail éduthèque, découverte des ressources proposées.
2- Ina jalons fait l’objet d’une exploration plus poussée avec le visionnage de la vidéo suivante : « La France n’échappe pas au phénomène des Bidonvilles » http://fresques.ina.fr/jalons/liste/recherche/bidonvilles%20nanterre/s#sort/-pertinence-/direction/DESC/page/1/size/10
3- Après la projection du reportage, les réactions des élèves sont sollicitées. Beaucoup sont étonnés de l’existence de ce type d’habitat précaire dans les années 1950-1960 en France. Ceci nous permet de mettre en place le vocabulaire, le contexte et la problématique. (voir fiche jointe)
4- Les élèves sont ensuite invités à ouvrir Edugéo pour poursuivre le travail de réflexion.
5- Si nécessaire, le professeur explique la prise en main d’Edugéo au vidéoprojecteur. Les tutoriels en ligne sur le site de l’IGN peuvent servir de complément technique. https://www.edugeo.fr/support/guide
6- Les élèves travaillent seuls ou en binômes en fonction de l’effectif et du matériel disponible. Pour ne pas perdre de temps avec la recherche et la sélection des couches, ils ouvrent le fichier .carte préalablement téléchargé dans l’ENT de l’établissement et qui correspond à la carte que vous pouvez visualiser en cliquant sur le lien ci-dessous.

https://edugeo.ign.fr/carte/9b8b9d2aeb856c4540a29d40c1d8ba23/Nanterre_bidonville_La-Folie_V2018

7- Quelques minutes sont consacrées au repérage et à la familiarisation avec les couches choisies pour étudier la partie ouest de l’agglomération parisienne avec la commune de Nanterre. Deux éléments sont repérés d’emblée : le bidonville de « La Folie » et le futur CNIT à la Défense dont le chantier est en cours.

8- La tâche qui leur est demandée est de repérer avec un figuré ponctuel, sur la carte de 1964, toutes les activités dénommées « atelier » ou « usine » dans un rayon d’un kilomètre environ. Pour ce faire, ils peuvent activer la légende de la carte pour connaître la nomenclature utilisée.

9- Une synthèse de quelques lignes leur est ensuite demandée qui mette en rapport – la croissance économique des Trente glorieuses – l’immigration de travail – les bidonvilles – et les grands chantiers de l’Ile-de-France dans les années 1960.

10- Le texte peut être inséré dans une fenêtre affichée sur le croquis qu’ils viennent de produire avec Edugéo. Ils doivent enfin enregistrer leur travail dans l’espace groupe dédié de leur ENT. Les élèves les plus chevronnés pourront construire une courte légende et insérer d’autres vidéos dans le croquis qui complèteront la première visualisée.

11- La correction du professeur s’appuie sur les documents utilisés précédemment. Un fichier .carte de correction peut être mis à disposition. L’image du bidonville de « La Folie » avec le CNIT à l’horizon, réalisée depuis les nouvelles barres d’immeuble, peut servir de document de synthèse. Localisée sur la photo aérienne et la carte du milieu des années 1960, on peut mettre en relation la proximité de la Préfecture de Nanterre construite aux portes du bidonville.

https://edugeo.ign.fr/carte/ce066278b9c364453a523122fb971291/Bidonvilles_Paris_1965

Une deuxième séance peut être envisagée pour approfondir la démarche avec mise en œuvre de figurés ponctuels, linéaires et de surface, construction d’une légende structurée. L’objectif serait de faire comprendre la croissance de l’agglomération parisienne sur l’espace périurbain ouest en rapport avec l’évolution de l’habitat et des activités. Cette deuxième séance pourrait être réalisée en géographie, au moment de l’étude de Paris, ville mondiale.

Une du Monde, 20 octobre 2017

Sitographie complémentaire :

- « PARIS EN GUERRE D’ALGÉRIE » PAR LE COMITÉ D’HISTOIRE DE LA VILLE DE PARIS : http://www.sciencespo.fr/cartographie/paris-en-guerre-dalgerie-par-le-comite-dhistoire-de-la-ville-de-paris/
- Video, Espagnols en bidonvilles dès les années 1920 : http://e-cours.univ-paris1.fr/modules/uoh/paris-banlieues/u6/co/1-4.html
- Géographie, « la France des marges », Les bidonvilles aujourd’hui http://geoconfluences.ens-lyon.fr/actualites/veille/bidonvilles-en-france
- Article de Télérama : http://www.telerama.fr/idees/les-bidonvilles%2C-reservoirs-urbains-de-problemes...-et-de-solutions%2Cn5429725.php
- Article paru dans Libération : http://www.liberation.fr/france/2017/10/27/le-regard-des-bidonvilles-sans-filtre_1606198
- Carte France 24 : http://graphics.france24.com/carte-migrants-paris/


[1Cohen, M. (2011). Bidonvilles de Nanterre : une destruction en trompe-l’œil. Plein droit, 88,(1), 32-36. oi:10.3917/pld.088.0032.
https://www.cairn.info/revue-plein-droit-2011-1-page-32.htm#no51

Vies d’exil - 1954-1962. Des Algériens en France pendant la guerre d’Algérie http://www.histoire-immigration.fr/2012/1/vies-d-exil-1954-1962-des-algeriens-en-france-pendant-la-guerre-d-algerie